Mode lecture icon print Imprimer

Apprentissage : Quel salut après l’école obligatoire?

icone auteur icone calendrier 11 juin 2004 icone PDF DP 

Thématiques

En matière d’apprentissage Genève se différencie fortement du reste de la Suisse. La proportion des détenteurs d’un certificat fédéral de capacité (CFC) par volée est la plus faible de Suisse (44% contre 60% en moyenne). Mais en contrepartie, Genève occupe la première place pour les diplômes de formation générale, diplômes de maturité et de culture générale.
La situation de l’apprentissage est paradoxale puisque le nombre des places occupées reste inférieur à celui des places proposées par les entreprises, alors qu’un nombre important de candidats ne trouve pas de contrat. Cette inadéquation résulte du manque d’attractivité de secteurs comme le bâtiment et l’hôtellerie. Les jeunes de milieu urbain ne peuvent se satisfaire de conditions de travail dégradées par le recours systématique à une main d’œuvre étrangère majoritairement non-qualifiée et plus docile. Dans d’autres secteurs, les exigences des employeurs sont si élevées que de nombreux candidats sont refusés. Ainsi chaque année, un nombre important de jeunes reste hors du circuit de formation à l’issue de leur scolarité obligatoire.

Réseau de formation
Conscient de ce problème, le Département de l’instruction publique (DIP) a multiplié les solutions ponctuelles. Pour ces jeunes qui ne peuvent ni poursuivre leur formation dans les filières scolaires classiques ni entreprendre un apprentissage, le DIP a organisé des filières de raccordement dans le cadre d’un réseau de formation décentralisé.
Les autorités tirent aujourd’hui le bilan d’une expérience de dix ans. L’étude porte sur la volée 1995-1996. Six ans plus tard, sur les 923 jeunes ayant bénéficié de formations spécifiques, 470 obtiennent un diplôme secondaire, dont 212 un CFC, 378 sont sortis du système sans diplôme et 75 sont encore en formation.
Ces résultats sont tout à fait appréciables, si l’on tient compte du fait que de nombreux enfants étrangers arrivent chez nous en cours et surtout en fin de scolarité obligatoire, avec ce que cela signifie de difficulté d’intégration. Ce phénomène explique en partie la place très moyenne de Genève dans le classement des cantons suisses selon le critère du pourcentage des élèves diplômés au niveau secondaire. A cet égard on peut se demander si, au cycle d’orientation, la démarche pédagogique est toujours en adéquation avec les besoins et les capacités de jeunes plus sensibles au monde concret.
S’impose maintenant une enquête analogue sur le secteur secondaire supérieur. Qu’advient-il des porteurs de maturité et de diplôme de culture générale, des certifications de passage vers une nouvelle formation ? Réussissent-ils cette nouvelle étape et dans quel délai ? Et combien quittent le système de formation sans rien en poche ?

De l’orientation au projet de formation.
Service de la recherche en éducation,
Genève, 2003.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/448
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/448 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.