Mode lecture icon print Imprimer

Musée international de la réforme : Les archives à l’œuvre

icone auteur icone calendrier 20 mai 2005 icone PDF DP 

Thématiques

A côté de la cathédrale Saint Pierre, le Musée international de la réforme, inauguré en avril à Genève, retrace l’histoire du protestantisme au travers d’un nombre considérable de manuscrits, d’ouvrages, de gravures, de tableaux et de portraits de personnages austères. Situé dans la maison Malet, construite en 1723, le musée aurait pu devenir une collection d’archives pour érudits. Mais Sylvia Krenz et René Schulz, responsables de la muséographie, ont réussi à éviter que les visiteurs moins savants ne se sentent accablés par tant de documents historiques et de notices explicatives.
Tirant parti de l’architecture de la vieille demeure, ils en ont conservé l’atmosphère bourgeoise et familiale en recréant un ameublement caractéristique des lieux de vie. Les visiteurs parcourent ainsi le salon, la salle à manger et la cave. Chaque pièce est dédiée à une thématique particulière, allant de la guerre des religions à Calvin et Genève, en passant par le cabinet de musique où le visiteur peut écouter, entre autres, des psaumes huguenots et des chorals luthériens.
Dans le salon, un spectacle audiovisuel permet de se familiariser avec l’histoire de la réforme. Sur les deux miroirs muraux, le portrait de Martin Luther s’anime et explique le scandale des indulgences. Une seconde animation rassemble, dans la salle à manger, toutes les personnalités du protestantisme, conviées à un dîné fictif durant lequel le dialogue porte sur la prédestination. Grâce à un jeu de lumière sobre autour d’une table dressée, le visiteur est vite pris au jeu de cet échange théologique.
Montages informatiques d’anciennes gravures illustrant les persécutions liées à la révocation de l’Edit de Nantes ou fac-similés découpés et reconstruits en différentes parties amovibles dans une boîte-théâtre que le visiteur peut actionner au moyen d’une manivelle, tous les moyens sont utilisés pour animer les archives exposées. Le musée a su se rendre attrayant pour un public varié sans négliger pour autant le discours historique détaillé et précis. Tout au plus, le visiteur peut-il ressentir négativement un certain prosélytisme en faveur des valeurs véhiculées par le protestantisme et l’absence de toute critique. Mais cela était sans doute inévitable puisque le musée se veut également une plateforme de rencontres proposant des réflexions sur les grandes questions théologiques et compte jouer un rôle actif dans les débats religieux actuels. cf

Musée international de la Réforme,
4, rue du cloître,
www.musee-reforme.ch
ouvert mardi à dimanche de 10h à 17h.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/3336
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/3336 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.