Mode lecture icon print Imprimer

A la gloire des friches industrielles

icone auteur icone calendrier 22 octobre 2004 icone PDF DP 

Thématiques

La publication de La Suisse et ses friches industrielles par le département de Moritz Leuenberger (DETEC) confirme l’intérêt des collectivités publiques pour ces zones qui abritent d’anciennes usines aujourd’hui délaissées. A partir de ce rapport, des outils sont à l’étude pour rendre ces terrains plus attractifs sur le marché immobilier. En attendant leur élaboration, certaines entreprises développent des programmes de réaffectation sur les sites non pollués les plus intéressants. La reconversion de Zurich Ouest souvent érigée en modèle ou le programme Integriertes Leben im Rontal de Schindler S.A. attestent du dynamisme et des difficultés qu’elles rencontrent.
Dans la petite commune d’Ebikon, située à la périphérie de la ville de Lucerne, Schindler est propriétaire d’une parcelle aujourd’hui entièrement désaffectée de 120 000 mètres carrés où elle prévoit trois projets. Le premier, dans la partie sud, sera consacré à des bureaux ; dans la partie nommée « Mittlerfildern » sont prévus des logements et la partie nord accueillera le centre de loisirs et de commerces EbiSquare. Chacun de ces projets évolue indépendamment. En ce qui concerne les bureaux, les investisseurs ne manquent pas mais il est impensable, dans le contexte de surcapacité actuelle, d’envisager la construction sans garantir préalablement la location des nouvelles surfaces administratives. A « Mittlerfildern », bien que la caisse de pension lucernoise prévoit 72 logements, il reste encore beaucoup de terrains et les investisseurs ne se bousculent pas pour réaliser des immeubles aux abords d’une route cantonale très fréquentée.
Reste le projet phare EbiSquare, mené en partenariat par Schindler Holding et Nüesch Development AG. Conçu selon le même principe que WESTside à Berne, ce centre « ludo-commercial » devrait offrir de nombreuses attractions comme un papillorama, une piscine et une grotte de plongée. Mais surtout, en plus des commerces qu’il s’agit encore d’intéresser à l’entreprise, le visiteur pourra profiter d’un décor grandiose. Un ciel artificiel surplombera la cour intérieure. Sur cet écran géant défileront des nuages, un orage éclatera. Des éclairs y zigzagueront tandis que des diffuseurs répandront une odeur de pluie ! Dernier cri du marketing commercial, le concept est très simple : augmenter la durée de visite des acheteurs potentiels et attirer une clientèle suprarégionale. Les habitants de la commune d’Ebikon se prononceront le 28 octobre prochain sur la réalisation de cet ambitieux projet. Nul ne sait ce qui adviendra si le vote s’avère négatif car les promoteurs sont confiants : le rêve se vend bien !

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/3328
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/3328 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.