Mode lecture icon print Imprimer

Schaffhouse : L’autre bout de la Suisse

icone auteur icone calendrier 24 septembre 2004 icone PDF DP 

Thématiques

Rattaché par un mince bandeau de terre à la mère patrie helvétique, Schaffouse ressemble, géographiquement, à une version alémanique du canton de Genève. De taille analogue, ses 150 km (80%) de frontière avec l’Allemagne n’ont rien à envier aux 105 kilomètres franco-genevois. Pourtant, rien ne semble comparable entre Schaffhouse, canton et ville de seconde zone, invisible dans l’ombre de la métropole zurichoise et Genève l’internationale qui concurrence cette même Zurich dans la représentation de la Suisse à l’étranger. Les problèmes rencontrés ne sont pas non plus les mêmes. Le projet d’agglomération nommé «Schaffhausen Plus» traite, outre les inévitables questions de gestion de la mobilité, essentiellement de développement économique. Genève, bien plus densément peuplée, est tenaillée par la question du logement et du prix du foncier. L’attitude vis-à-vis de l’Europe est un autre point qui illustre les divergences fondamentales entre le canton rural et la ville internationale. Comme les Genevois, les Schaffhousois traversent la frontière pour faire leurs achats et les salaires attirent chaque jour de nombreux frontaliers dans le canton mais cet échange n’y a pas empêché un refus très net de l’adhésion à l’Union européenne. Toujours classé parmi les cantons les plus conservateurs, Schaffhouse n’est pas europhile. La raison serait à chercher dans l’histoire : sacrifié aux nazis par le fameux «réduit national», ce canton entretiendrait un anti-germanisme sans concession. Les autorités régionales savent néanmoins coopérer et disent entretenir d’excellent rapports entre elles, malgré les récents contrôles douaniers pointilleux et la grogne qu’ils ont suscitée. La zone d’activité transfrontalière GGP (grenzüberschreitender Gewerbepark) qui doit attirer des entreprises high tech se veut le signe de cette collaboration. Situé presque exclusivement sur le territoire allemand, ce projet devrait participer à la relance économique de la région mais se heurte à des problèmes juridiques. Un contrat entre l’Allemagne et la Suisse devrait bientôt entériner le statut particulier auquel le GGP sera soumis. En attendant, Schaffhouse a accueilli vendredi dernier le conseiller fédéral Hans-Rudolf Merz et le député allemand Friedrich Merz lors d’une soirée consacrée aux relations entre la Suisse et l’Allemagne. Zurich, Kloten et le bruit des avions n’ont pas toujours l’exclusivité.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/3325
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/3325 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.