Mode lecture icon print Imprimer

Gare de Bâle : La passerelle entre services et commerces

icone auteur icone calendrier 30 janvier 2004 icone PDF DP 

Thématiques

Inaugurée en septembre 2003, la «Passerelle» achève la mue entamée il y a quelques années par la gare CFF de Bâle. L’ouverture d’un parking souterrain et l’aménagement d’une Bahnhofplatz digne de ce nom ont déjà facilité l’accès de cette gare éloignée du centre. La Passerelle transforme ce lieu dédié aux transports en paradis pour les piétons.
Au rythme des trains et des flâneurs, elle est devenue un lieu attractif pour toute personne à la recherche d’ambiance urbaine et cosmopolite. La passerelle recrée artificiellement l’animation d’un boulevard et rappelle les zones de détentes avec duty free-shop des aéroports. Réalisée par les bureaux d’architectes Cruz/Ortiz et Giraudi & Wettsetin von Beginn, ce passage qui sert d’accès aux quais et au quartier du Gundeldingen, acquiert une identité grâce à son toit plissé de manière irrégulière. Clin d’œil aux constructions industrielles d’antan, ces vagues scindent l’espace en une succession de parties dont chacune revêt un caractère différent.
Du côté de la Bahnhofplatz, la Passerelle dégage la vue sur les structures métalliques et la verrière de la halle d’origine. Les accès aux quais construits ultérieurement accueillent les commerces classiques tels que cafés, boulangeries et kiosques. Du côté du quartier du Gundeldingen, les trois étages vitrés du Mediamarkt arrêtent le regard et dominent les magasins, installés dans des cubes de verres isolés. L’inauguration de la Passerelle est aussi celle de la quatrième Rail City. Ce label, associant services et commerces, désigne les gares qui, sur le modèle des centres commerciaux, visent à offrir toute la palette d’activités d’un centre-ville. On peut le regretter, fustiger cet espace public artificiel et aseptisé, s’indigner de l’imposition d’usages licites aux détriments de ceux qui dérangent. Le voyageur écourte avec plaisir son temps d’attente dans un endroit sympathique, en buvant un café ou en admirant l’architecture.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/3314
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/3314 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.