Mode lecture icon print Imprimer

Santé : Les légumes attaquent: cinq par jour

icone auteur icone calendrier 12 novembre 2004 icone PDF DP 

Thématiques

Je pestais l’autre jour contre notre bon Office fédéral de la santé publique qui à l’occasion de la campagne contre l’adiposité lançait le programme «cinq portions de légumes et fruits par jour», objectif hors de portée pour l’honnête homme vivant de tartines-emmental le matin et de sandwiches-salami à midi.
«Cinq par jour» est par ailleurs une campagne de la Ligue suisse contre le cancer, soutenue en Romandie par la Fédération romande des consommateurs (FRC), et a pour but de faire augmenter progressivement la consommation de légumes et de fruits. Les Suisses mangent en moyenne trois portions de légumes et de fruits par jour, au lieu des cinq recommandées. Un grand nombre de cancers ayant une cause environnementale, une alimentation équilibrée est censée contribuer à la prévention de ce fléau.
D’où vient l’idée des cinq par jour ? De la Californie, bien sûr, qui l’inventa en 1986. Le programme 5 a day en 1991 et 20% des Américains respectent aujourd’hui l’objectif du programme, contre 8% au départ. Le chiffre cinq fut choisi par commodité. Les programmes dérivés en Hongrie recommandent trois portions, quatre aux Pays-Bas, six au Danemark, sept en Australie et dix en France, patrie du bien-manger. La Suisse fait équipe, sans surprise, avec l’Allemagne.

Le cancer résiste aux vitamines
Le «cinq par jour», a-t-il des bases scientifiques ? On a cherché à isoler les substances actives des plantes qui pourraient avoir des effets protecteurs contre le cancer. L’étude dite ATBC, où l’alimentation de 30 000 fumeurs Finlandais fut enrichie avec du bêtacarotène (une vitamine) pendant une période allant de cinq à huit ans, montrait à la fin une augmentation de 18% des cancers des poumons chez les participants par rapport au groupe placebo. Mais peut-être les légumes exercent-ils leurs effets par combinaison de substances actives ?
Dans le domaine de la prévention, les études-reines sont les études prospectives. Une telle étude qui vient de s’achever (après vingt ans) arrive à la conclusion que l’effet de protection des fruits et légumes existe pour les maladies cardio-vasculaires mais non pour les cancers (dans leur ensemble). Plus de 100 000 participants, tous personnels de santé, ont rempli des questionnaires sur leurs habitudes alimentaires en 1984, 1986, 1990 et 1994. Les décès des participants furent classés en cancers, maladies cardio-vasculaires ou autres, et suivis jusqu’en 1998. On a observé 3 634 cas cardio-vasculaires, 9 084 cas de cancer et 1 568 autres causes de décès, hommes et femmes confondus. Il n’y a pas de réduction de cancers parmi les participants grands consommateurs de fruits et légumes.
La preuve en médecine préventive, fondée sur des corrélations, est pleine d’embûches et une étude, même massive, ne pourrait avoir le dernier mot. Que le principe de précaution ne nous fasse pas attendre une preuve définitive pour manger ces cinq portions, pour boire moins, arrêter de fumer et faire davantage de vélo.

www.5parjour.ch/index_f.html

Journal of the National Cancer Institute,
November 3, 2004.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/3285
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/3285 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.