Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Texte paru dans DP n° 2 du15 novembre 1963 : Le proconsulat de M. Max Petitpierre

Palmarès
Ce printemps, lors des premières réunions de l’équipe de Domaine public, notre attention avait été attirée par un entrefilet discret annonçant la nomination de M. Max Petitpierre comme administrateur de Brown Boveri. Nous savions qu’il siégeait au Conseil d’administration d’Ebauches S.A. (horlogerie), qu’il présidait le conseil d’administration de Nestlé. Après vérification, il fallut constater que les Ciments Portland étaient aussi au palmarès. Société suisse de Réassurance vint couronner le tout. Bref, ce qui se fait de mieux dans le domaine des entreprises suisses travaillant pour l’exportation, à l’échelle mondiale. Ne manquent à l’appel que les chimiques.

Hypothèses
Lors de la campagne pour les élections fédérales, le parti du travail s’est servi de ce magnifique exemple de «concentration horizontale» pour illustrer le pouvoir des monopoles, trusts, cartels, etc. Cela était judicieux, malgré le vocabulaire stéréotypé. Mais il vaut la peine de chercher au-delà de cette démonstration électorale, sans chercher à remettre en question les mérites de l’ancien magistrat, ni les compétences du spécialiste du droit international privé.

Que signifie
cette concentration ?
Première hypothèse : liaison organique. Le groupe de pression des industries d’exportation désire se structurer mieux et incarner en un seul homme ses intérêts communs. Mais pourquoi afficher cette liaison ? L’industrie d’exportation, ce n’est pas un commonwealth et M. Petitpierre n’est pas la reine d’Angleterre de la turbine en chocolat et de la montre en ciment.
Deuxième hypothèse : potiche. Ce nom réputé ferait bien dans la liste d’un conseil. De même on introduit un marquis ou un comte dans le conseil d’administration d’une fabrique de savonnettes de luxe. ‚a pose une marque. Explication pas totalement satisfaisante. M. Petitpierre est plus que le duc de la Trémoille du chocolat-ciment et de la montre-turbine.
Troisième hypothèse : porte-parole. Chacune de ces «maisons» utilise, rarement, mais efficacement, l’influence que M. Petitpierre a conservée à Berne. Que refuserait-on à un ancien conseiller fédéral qui représente la turbine en ciment et la montre-chocolat ? A ne pas exclure !

Proconsulat
Ce qui est grave, c’est que M. Petitpierre souligne la liaison qui existe entre le pouvoir et les grandes puissances économiques. Après la carrière de magistrat, on poursuit une autre carrière. L’exécutif fédéral, c’est les vaches maigres, mais il conduit à mieux. Les consuls romains, après avoir géré, sans être rétribués, les affaires publiques, se «refaisaient» comme proconsuls en pillant honnêtement et honteusement quelque province des Gaules ou de Sicile.
Va-t-on créer, en Suisse, à la mode capitaliste, un proconsulat ? Rien ne serait plus dangereux pour le fonctionnement de la démocratie suisse.
A la limite, il y a une sorte d’«amadouage» indirect. Imaginons que l’oreille d’un conseiller fédéral devienne très sensible à l’argumentation de certains groupes économiques, comment prouvera-t-on alors qu’inconsciemment il ne songe pas à sa deuxième carrière, au proconsulat ?

Coupons court
Nos conseillers fédéraux sont honorablement payés. Ils disposent, une fois retirés sous leur tente, d’une retraite convenable, qui doit correspondre largement au salaire d’un professeur d’université en fonction. Alors, il faut leur interdire de participer, en tant que retraité, aux grandes affaires économiques de ce pays.
La clarté politique en sera accrue. Il ne manquera d’ailleurs pas d’institutions non lucratives pour accepter leurs services. Sinon, on peut collectionner les si beaux timbres des albums N.P.C.K. !

Extrait de la réponse de Max Petitpierre publié dans DP n° 13 du 21 mai 1964

«Les entreprises industrielles ne sont pas un corps étranger dans notre pays. En particulier celles qui exportent leurs produits ou en fabriquent ailleurs contribuent largement à sa prospérité et à son rayonnement dans le monde. L’élévation du niveau de vie de la population suisse est due, dans une mesure sensible, au résultat de leurs efforts. Les succès d’une entreprise apportent au surplus des avantages à tous ceux qui lui sont attachés, à quelque échelon que ce soit. Sous notre régime démocratique, il n’y a aucune contradiction entre l’Etat et l’économie. Participer à l’activité d’industries suisses n’est pas desservir l’intérêt général.»

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/3019
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/3019 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne
Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP