Mode lecture icon print Imprimer

La région zurichoise innove avec la Conférence «Metropolitanraum Zürich»

Une collaboration intercantonale et intercommunale dont la région lémanique pourrait s’inspirer

La Conférence Metropolitanraum Zürich, créée en 2009, a pour but de renforcer l’espace métropolitain zurichois en tant que lieu de vie, de lui conférer plus de poids sur le plan national et de mieux le positionner face à la concurrence internationale.

Dans ce but, elle s’engage pour de nouvelles formes de collaboration à l’intérieur de cet espace transcantonal. A la fin de l’année 2012, elle comptait huit cantons (ZH, SH, ZG, SG, TG, SZ, LU, AG), quelque 110 communes ainsi que treize membres associés (cantons, villes, communes et organisations).

La Conférence initie des projets dans les domaines de l’économie, de l’urbanisation, de l’habitat et des transports, projets qui font l’objet d’un financement ad hoc. C’est ainsi que les membres de la Conférence se sont mis d’accord pour définir sept projets prioritaires d’infrastructures – trois routières et quatre ferroviaires – qui ont été défendus avec succès, dans le cadre des financements prévus par la Confédération.

La Conférence est le résultat d’un processus politique qui a débuté en 2004 à l’initiative du canton de Zurich, des villes de Zurich et de Winterthur ainsi que de l’Association des présidents de communes du canton de Zurich. Il s’agissait d’identifier les lacunes en matière de collaboration dans l’espace économique zurichois et de rechercher des formes alternatives de collaboration. L’initiative va profiter de l’appui de la Confédération à des projets-modèles au titre de sa politique en faveur des agglomérations.

Diverses approches ont été examinées: créer une conférence métropolitaine, introduire des conférences intercommunales dans le canton de Zurich et créer des groupes de pilotage intercantonaux. Entre 2006 et 2008, elles ont fait l’objet de quatre séminaires de travail regroupant des conseillers d’Etat, des représentants des communes et des experts. Les résultats se sont traduits par la définition d’une Vision 2030 pour la région de Zurich et par la mise en place de Metropolitanraum Zürich, chargé de promouvoir une stratégie en matière de collaboration intercantonale. La collaboration intercommunale n’a pas été retenue, les communes préférant les solutions d’association intercommunale ad hoc. Ces dernières ont néanmoins été intégrées dans la Conférence métropolitaine.

La volonté de la ville de Zurich de ne pas exercer de domination a grandement contribué à la réussite de la démarche. Grâce à la nouvelle structure de collaboration, les contacts entre les villes et entre cantons peuvent s’établir directement. Alors que la coordination entre les villes devait autrefois s’organiser à plusieurs niveaux différents, la Conférence métropolitaine permet désormais de nouer des contacts directs entre partenaires, également au-delà des frontières cantonales. Elle fonctionne comme une plate-forme de communication multiniveaux. Si les cantons et les villes y trouvent leur intérêt, les petites communes sont plus sceptiques et doutent encore de l’utilité de la Conférence.

A noter que l’engagement financier de la ville de Zurich pour la période 2013-2018 a fait récemment l’objet d’un vif débat, conclu par un vote nettement positif (73 oui, 42 non) au parlement communal. Les élus locaux ont ainsi pu débattre des avantages et des inconvénients de la Conférence et ont finalement décidé de maintenir la ville-centre au sein de la Conférence, d’ailleurs présidée par Corinne Mauch, maire de Zurich. Pour 2013, l’engagement de la ville se monte à 115’000 francs pour la cotisation de membre et à 1’624’000 francs pour le financement de projets définis.

L’expérience zurichoise est intéressante à plus d’un titre. Il s’agit d’abord d’un processus qui prend du temps (près de quatre ans de travaux préparatoires) et qui implique les responsables politiques tant cantonaux que communaux; ils se sont réunis pour débattre ensemble de différentes solutions de collaboration intercantonale et intercommunale. La Vision 2030 constitue aujourd’hui la référence partagée pour choisir les projets concrets.

Les membres des parlements communaux ne sont pas exclus des débats. La Conférence n’est donc pas le domaine réservé des membres des exécutifs. Elle institue une forme de collaboration directe entre les différents niveaux institutionnels (cantons, villes, communes), qui ont tous les mêmes droits et obligations au sein de la Conférence. Son ambition est de faire coïncider le vaste espace fonctionnel zurichois avec les territoires politiques qui le composent.

La région métropolitaine lémanique devrait s’inspirer du dynamisme zurichois en matière de collaboration métropolitaine. Les initiatives vaudoises et genevoises se limitent à des annonces médiatiques de collaboration ponctuelle, dont on ne voit ni la portée ni les résultats concrets. Aucune démarche politique participative regroupant acteurs cantonaux et communaux n’est mise en place pour rechercher des formes de collaboration dans la région lémanique.

La collaboration intercantonale et intercommunale est un processus d’apprentissage qui demande temps et courage d’expérimenter. Les autorités zurichoises s’en donnent les moyens. Depuis longtemps, on attend des autorités lémaniques une même capacité d’innovation en matière de collaboration institutionnelle. Et l’on ne voit rien venir.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/24236
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/24236 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.