Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Parti socialiste suisse: initiatives populaires à l’encan

La démocratie directe par Internet facilite l’activisme politique au plan fédéral et marque le primat de la communication sur la réflexion

Photo minyo73
Photo minyo73 (licence CC)

L’imagination, voilà ce qui semble présentement faire défaut aux partis politiques, suisses notamment, et parti socialiste compris.

En effet, il incomberait au PSS de concevoir et lancer une initiative en matière d’assurances sociales, dont le système continuera de se dégrader par pièces détachées, faute d’une nouvelle inspiration d’ensemble. Mais, convenons-en, la tâche est immense, difficile à penser et plus encore à promouvoir. Pourtant, c’est à cette réflexion qu’il faudrait s’atteler, en prenant en compte les nouvelles données démographiques. Non pour réduire la croissance ou contrer l’immigration, mais pour améliorer la politique sociale.

En lieu et place – usant de l’excellent outil d’interaction offert par Internet – le PSS lance le 25 juin un sondage en ligne où il offre à chacune et chacun la possibilité de sélectionner, sur une palette de six propositions d’initiative populaire fédérale formulées par le Comité directeur, celle qu’il souhaite voir finalement choisie par le Congrès du printemps prochain. Le lancement devrait suivre dans une petite année, pour dépôt en pleine campagne en vue des élections nationales de l’automne 2015.

Alors qu’il existe un outil libre et gratuit à disposition de ceux qui se préoccupent vraiment de favoriser la participation populaire en ligne, le sondage du PSS apparaît comme une caricature de démocratie directe. On voit d’ici le dilemme du militant devant son écran, aux prises avec six textes sur autant de thèmes différents, présentés dans un ordre sans doute aléatoire. Faut-il privilégier la politique familiale? Renforcer le principe de l’égalité des salaires hommes-femmes dans la Constitution fédérale? Instaurer une taxe sur les transactions financières? Préconiser une imposition équitable des entreprises? Viser la transparence en matière de financement des partis? Ouvrir le droit de la nationalité et faciliter l’accès à la citoyenneté des immigrés des deuxième et troisième générations?

A l’embarras du choix, les quelque 2’430 premiers participants au sondage ont répondu par un non-choix embarrassant. Quatre projets recueillent le soutien de 20 à 22% des votants, tandis que les deux autres sont virtuellement abandonnés: le droit de la nationalité fait 9% et l’égalité salariale tout juste 7%. Comme si ces deux revendications n’étaient plus vraiment assumées à gauche ou, hypothèse plus généreuse, se trouvaient prudemment recalées au niveau de la loi plutôt que portées à celui de la Constitution.

Cette mise à l’encan d’initiatives à l’état de projets va dans le sens d’un activisme démocratique sans précédent dans les annales de la Chancellerie fédérale qui tient la chronique des droits politiques. Le recours à l’initiative populaire et au référendum fait partie de l’arsenal du PSS et de l’UDC, deux partis dont les méthodes tendent à se ressembler de plus en plus. L’un et l’autre tiennent leurs militants en haleine à coup d’initiatives et les impliquent dans une action aussi directe que la démocratie à l’échelle fédérale, mieux médiatisée qu’au plan cantonal où les autres partis concentrent leurs interventions.

Les deux grands partis du pays et principaux groupes aux Chambres fédérales manifestent leur capacité d’intégrer les enseignements du marketing politique à l’ère des citoyens connectés en quasi-permanence grâce à leur ordinateur portable ou leur smartphone. Nul doute que l’aptitude à communiquer par les canaux d’information accessibles gratuitement constitue un atout dans la lutte politique. Mais elle exige, paradoxalement, de gros moyens. Or, si l’UDC peut payer elle-même ses propres publications et annonces presse, le PSS veut faire subventionner les journaux papier si l’on en croit sa récente proposition d’aide aux médias, aussi peu crédible que pas vraiment originale.

Comment échapper tant au paradoxe qu’à l’effet miroir qui rapproche dangereusement le PSS de son principal adversaire? Par un projet socialiste renouvelé et développé avec autant d’ardeur que l’art de la communication.

Ecouter aussi l’émission Forum du 4 août 2013 sur La 1ère à la suite de cet article, avec Yvette Jaggi et Géraldine Savary.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/23975
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/23975 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne
Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP