Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Aménagement du territoire: pour qui roule le président de l’Usam?

Les intérêts des propriétaires fonciers et des milieux immobiliers contre ceux des PME

Photo Philippe Du Berger

L’Union suisse des arts et métiers (Usam) est contre le mitage du paysage et défend une politique judicieuse en aménagement du territoire. En partenariat avec l’Assocation des communes suisses, elle veut contribuer à la revitalisation des centres des villes et des localités au profit des PME et des communes.

Dans une conférence de presse conjointe des deux associations, le 12 novembre 2012, son président, le conseiller national Jean-François Rime, a déclaré: «Accroître le nombre d’emplois et de locaux d’habitation dans le centre des villes et des localités enraie le mitage du paysage. On construit davantage dans les centres, les terres cultivables peuvent être mieux protégées, les coûts de la mobilité baissent, la qualité de l’environnement augmente. Ou pour utiliser le vocabulaire à la mode: on encourage la densification du milieu bâti et on utilise de façon moins intensive ce bien rare et limité qu’est le sol.»

En entendant de tels propos, on croit rêver. Tous les objectifs et grands principes d’action ainsi énoncés sont au cœur de la loi fédérale sur l’aménagement du territoire (LAT) révisée ce printemps. Or, l’Usam a pris l’initiative de lancer le référendum contre cette révision et la votation populaire aura lieu en mars 2013. Son président est l’un des principaux porte-parole des opposants.

Ses raisons de s’opposer à cette révision: la LAT révisée va entraîner la hausse du prix des terrains et des coûts de l’habitant; elle est une atteinte au droit de propriété; la taxation prévue d’au moins 20% de la plus-value en cas de déclassement n’est qu’une augmentation des impôts; la loi est une mise sous tutelle des cantons. Ces arguments sont ceux des propriétaires fonciers et des milieux immobiliers – soutenus par les partis de droite dont l’UDC – plus soucieux de dilapider que de protéger et valoriser ce bien rare qu’est le sol dans un pays de dimension retreinte.

La LAT révisée vise justement à mettre fin au surdimensionnement et à la dispersion des zones à bâtir, qui contribuent au dépeuplement des centres des localités et à la dispersion des petits commerces. Les propos de Hannes Germann, président de l’Association des communes suisses, développés dans la conférence de presse du 12 novembre, sont explicites: il faut densifier vers l’intérieur pour contrecarrer l’urbanisation croissante de notre territoire.

Les deux associations ont annoncé la diffusion d’un guide pour le printemps 2013 qui s’appuiera sur les bonnes pratiques de communes suisses. Les enseignements tirés de ces pratiques seront certainement utiles. Mais, la mise en œuvre de la LAT depuis près d’une trentaine d’années a bien mis en évidence le fait que les pratiques communales ne sont efficaces que si elles s’inscrivent dans une volonté politique, tant cantonale que fédérale, pour lutter contre la dispersion de l’habitat et le mitage du territoire. C’est l’ambition de la LAT revisée. Et l’Usam a décidé de la combattre.

Revitaliser les centres grâce à des mesures raisonnables d’aménagement du territoire, comme annoncé dans la conférence de presse, implique la mise en œuvre des mesures introduites dans la LAT révisée. Cette révision est dans l’intérêt des communes et des PME.

Alors pour qui roule le président de l’Usam? Pour les promoteurs immobiliers et de la construction et la droite traditionnelle opposée à tout aménagement digne de ce nom? Ou alors pour ses membres que sont les PME de l’industrie, de l’artisanat et du commerce en appuyant des mesures qui s’inscrivent parfaitement dans l’esprit de la révision approuvée par les deux Chambres fédérales? Il faut espérer que les PME ne se laisseront pas fourvoyer par les choix des membres dirigeants de l’Usam.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/22097
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/22097 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Discussion

1 Rétrolien

  1. […] Une réflexion autour des positions qui se marquent dans la votation sur la loi sur l’aménage…… […]

    Cité par Revue de web – S01E45 | Fred H - 26 novembre 2012 à 8 h 38 min

Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP