Mode lecture icon print Imprimer

Ruth Dreifuss: la continuité d’un engagement

Pour DP, le privilège d’un compagnonnage de près de 50 ans

Domaine Public: premier numéro Domaine Public: premier numéro
icone auteur icone calendrier 24 septembre 2012 icone PDF DP 

Thématiques

Ruth Dreifuss, que la Fondation pour Genève a choisie pour lui décerner son prix – événement annoncé par des pavés publicitaires de première page – a d’un coup passé du statut de militante des droits de l’homme à un vedettariat qu’elle n’avait pas choisi, mais qu’elle accepte puisqu’il sert les causes qu’elle soutient.

Pourquoi elle? Le jury saura dire les qualités et les mérites de la récipiendaire.

Ruth Dreifuss fut, faut-il le rappeler, la première femme à être élue présidente de la Confédération. C’est une position dont elle ne saurait être délogée, le premier ne pouvant être multiple.

Mais ce qui nous importe, c’est la manière dont cette fonction fut exercée. L’histoire ne retiendra pas les épisodes des guerres de tranchées parlementaires. Ruth Dreifuss y révéla ses qualités de ténacité. Hors du Parlement, les Suisses ont trouvé en elle la simplicité spontanée dans le rapport magistrat – citoyens, directe, sans pose et sans ostentation, démocratique.

Ces qualités, Ruth Dreifuss ne les a pas perdues au moment où prenait fin son mandat de conseillère fédérale. On la retrouve, militante, dans des votations où est en jeu le respect de la dignité humaine. Elle refuse les mesures inutiles et vexatoires devant donner de la Suisse aux requérants d’asile une image «dissuasive».

Son action la plus accomplie, et de magistrate et de citoyenne, est sa politique de la drogue qui donne la priorité à la prévention et à la thérapie, et fait de la répression un ultime recours. Enfin, dans la même ligne, elle participe à l’action de ceux qui, entraînés par Robert Badinter, luttent obstinément contre la peine de mort.

Domaine Public se joint à la laudatio et peut témoigner de la continuité de son engagement. Il y a bientôt 50 ans, en 1963, elle signait collectivement, avec les autres rédacteurs, le premier numéro de DP. Nous aurions dû la nommer «membre honoraire». Elle a préféré, militante, présider le Conseil d’administration du journal. DP, précisons-le, n’est pas coté au SMI.

Pour mémoire, rappelons que Ruth Dreifuss a contribué au lancement réussi de notre journal de manière décisive. Journaliste à Coopération, elle nous avait transmis une information sur un exercice militaire de torture imposé à une compagnie d’aviateurs. L’interview du commandant eut un retentissement national, les deux pages de l’entretien ayant été reprises immédiatement dans leur intégralité par la Feuille d’avis de Lausanne, sur décision de son rédacteur en chef Pierre Cordey.

Domaine Public remercie Ruth Dreifuss d’avoir autorisé en primeur la publication de son discours. Madame la présidente du Conseil d’administration de DP, croyez, hors protocole, à l’amitié de tous, rédacteurs et rédactrices.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/21531
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/21531 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.