Mode lecture icon print Imprimer

L’hydroélectricité peut remplacer 13% du nucléaire

La stratégie énergétique de la Suisse, concrètement

Photo unci_narynin Photo unci_narynin (licence CC)
icone auteur icone calendrier 11 juin 2012 icone PDF DP 

Thématiques

Le 25 mai 2011, le Conseil fédéral annonçait son intention de sortir du nucléaire et esquissait les plans pour remplacer progressivement les 24 milliards de kWh d’électricité produits chaque année par l’atome: une consommation économe, les nouvelles énergies éolienne et solaire, le développement de l’hydroélectricité.

L’Office fédéral de l’énergie (OFEN), chargé de préciser ces pistes, fournit un an plus tard une étude sur le potentiel de développement de l’hydroélectricité. Première source énergétique du pays, déjà largement exploitée, elle peut encore fournir d’ici 2050 3,2 milliards de kWh supplémentaires et remplacer 13% de l’électricité nucléaire. Mais il s’agit d’une évaluation maximale qui ne sera pas facile à atteindre.

La production additionnelle se répartit en proportion presque égale entre trois sources. Il y a d’abord les projets plus ou mois avancés de nouvelles grandes centrales, essentiellement au fil de l’eau. Citons en suivant le cours du Rhône les turbinages de Gletsch-Oberwald, Illarsaz, Massongez-Bex et Conflan, à la frontière franco-genevoise. Pour une capacité équivalente, les petites centrales sont répertoriées principalement, et en ordre décroissant des capacités de production, dans les cantons du Valais, de Berne, d’Uri, des Grisons et de Vaud. Le troisième milliard de KWh de nouvelle production devrait provenir de la modernisation et de l’agrandissement des grandes centrales existantes.

Toutes ces réalisations sont possibles sans violer la législation sur le développement durable et la protection de l’environnement, notamment les règles sur les débits minimaux contenues dans la loi sur la protection des eaux. Le respect des normes environnementales réduit le potentiel hydroélectrique de 1,4 milliard de kWh.
L’OFEN rappelle, par parenthèse, les importants projets de pompage-turbinage (DP 1957), mais précise que ces réalisations pour fournir la précieuse électricité de pointe consomment plus qu’elles ne produisent dans l’année hydrologique (DP 1863). Elles ne sont donc pas intégrées dans la présente statistique.

L’OFEN fait par ailleurs une sérieuse mise en garde. Plusieurs de ces projets ne seront rentables, et donc réalisables que si le prix de l’électricité augmente. C’est le cas pour les rénovations et extensions des grandes centrales, telles que l’élévation des barrages, le captage de nouveaux affluents ou encore l’élargissement des galeries pour réduire les pertes de frottement.

La rentabilité de ces investissements sera également fortement influencée par les conditions qui seront faites lors du renouvellement des concessions arrivant à échéance. La construction des petites installations sera dictée par le mécanisme des subventions. Pour atteindre les objectifs prévus, il faudra adapter la législation sur la rétribution à prix coûtant du courant injecté dans le réseau par les petites centrales.

Les obstacles à franchir pour atteindre les objectifs fixés ne seront pas uniquement économiques et financiers. Les nouvelles réalisations devront être acceptées par la population. Les oppositions s’annoncent nombreuses de la part des riverains et des défenseurs de l’environnement. Pour prévenir les blocages, les promoteurs devraient engager un dialogue précoce avec tous les intéressés, proposer des compensations pour les inconvénients ou les dommages subis. De leur côté, les collectivités publiques cantonales devraient prévoir une large planification désignant les tronçons d’eau exploitables et les zones à protéger. Enfin, l’OFEN appelle de ses vœux une harmonisation nationale des procédures et un arbitrage de la Confédération en cas de conflit.

Si les pistes tracées par l’autorité fédérale sont un peu plus précises, le remplacement de 13% de l’électricité nucléaire reste encore à faire.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/20799
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/20799 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.