Mode lecture icon print Imprimer

Par l’Irlande et l’Arménie, par la Flandre et la Chine… par ailleurs

«Par ailleurs», un nouveau recueil de poèmes de François Debluë (éd. Empreintes)

Photo Corpus Delic Ti Photo Corpus Delic Ti (licence CC)
icone auteur icone calendrier 7 mai 2012 icone PDF DP 

Thématiques

Le monde sensible, la mélancolie et la musique: trois mots pour évoquer le dernier recueil de François Debluë, évocateur de ces choses vues qui nous conduisent au cœur chaud du vécu:

Tremble tremble
la tour du Tambour
et toute la ville alentour
quand vient l’heure
de rabattre
les portes de la nuit

Tremblent tremblent
les cœurs sans amour
et le corps tout entier
quand vient l’heure
de quitter
les plaisirs et les jours.

Chaque partie du recueil porte un titre qui renvoie à la fois au monde musical et au monde géographique, tout en maintenant la note triste et souvent grise d’univers disparus: «Echouages (petite suite irlandaise)»«Pierres perdues (suite arménienne)»«Automne flamand»«Fantaisies chromatiques (manière chinoise)».

Sous les yeux du voyageur poète se profilent stèles et tombes, vestiges, restes de civilisations défuntes, maritimes pour l’Irlande, désertiques et pierreux pour l’Arménie. Ce sont partout le même vide, la même «sécheresse», le même abandon. Puis, subit, l’éclat d’un sourire d’enfant, le joyeux tohu-bohu des noces, un arbre splendide dans sa dorure d’automne. Le monde est triste et beau, il ressemble à une fin qui serait sereine, claire et presque heureuse. Et de fait, les poèmes vont en s’allégeant:

Au clair miroir de l’étang
un oiseau guette cette ombre allongée
– la sienne –
qui bientôt
comme lui dans les airs
au fond des eaux disparaîtra.

A cette transparence nacrée succède une épiphanie de couleurs qui anime une petite scène comique:

Piétinant la beauté 
des feuilles de l’automne
leurs rouges leurs jaunes et leurs bruns
le coq égaré
en vain aux jardins de la ville
cherche son chemin

Lui-même de rouge de jaune
et de brun emplumé
vers vous tourne un œil rond
vif et courroucé.

Devant la forêt des stèles chinoises, le poète, en son cœur d’Occidental, s’avoue «démuni, comme analphabète», et cherche, par le poème, à reconstituer son langage, perdu «dans la forêt où tout n’est que signes», rapprochant ainsi, dans une fulgurante intuition, la vision baudelairienne de l’immémoriale Chine.

La quête de l’être humain en ce monde est longue et incertaine; parvenu dans cet «arrière-pays» de la vieillesse, il bute sur les pierres du chemin et son cœur saigne toujours:

A l’arrière-pays
on ne parvient
qu’après des mois de voyage
et de pèlerinages incertains

et toujours
la semelle s’use
les jambes se fatiguent
et le cœur cherche son bien.

Mais il y aura encore des rires fous, des danses, de belles filles, et:

Plus belle que toute fleur
à la tombe des morts:
la gerbe d’or d’un grand arbre
au bleu pur d’un soir d’automne.

_____

François Debluë, Par ailleurs, Chavannes-près-Renens, Editions Empreintes, 2012. François Debluë est l’auteur de nombreux recueils de poésie et d’ouvrages de proses et de récits. Il est par ailleurs l’auteur du livret de la Fête des Vignerons 1999, Les Saisons d’Arlevin, paru aux éditions Empreintes.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/20509
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/20509 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.