Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Haltérophilie monétaire

Le franc fort, une mise à l’épreuve pour les partenaires sociaux

Photo Paul Papadimitriou

Les variations du taux de change sont irritantes comme les décisions d’un arbitre partial. Elles faussent le jeu et n’admettent pas les recours. On croyait les frontières physiquement abolies et les guérites douanières vides, mais les grandes surfaces et leurs enseignes recréent des limites nationales visibles; le taux de change est inscrit dans le paysage.

La difficulté majeure tient au fait qu’il n’y a pas de compensation simple. Ce que les uns gagnent à l’importation ne permet pas d’indemniser ce que les autres perdent à l’exportation. L’acheteur d’une voiture neuve au prix abaissé ne partage pas son rabais avec un travailleur au chômage partiel. L’impossibilité de balancer gain et profit écarte les solutions politiques simples.

Esquisse de solutions provisoires

Le sparadrap

Pour des raisons de solidarité évidentes, il convient d’intervenir auprès des industries réellement et sévèrement touchées et de les aider à ne pas supprimer d’emplois. Après hésitation, le Conseil fédéral et le Parlement ont retenu comme priorité le soutien à l’assurance-chômage (500 millions), pour que puisse être prolongé le chômage partiel.

Mesure sociale et bien adaptée, mais provisoire. Que faire quand la durée d’indemnisation sera épuisée et le taux de change toujours aussi élevé?

L’assurance

On pourrait étudier une extension de l’application de la loi sur les risques à l’exportation. Mais comment en définir les bénéficiaires? Il est possible de repérer un gros contrat, par exemple dans l’industrie des machines, que le taux de change condamne comme hors des normes de concurrence. Mais comment tenir compte de la perte de marge que subit une petite PME? La diversité des situations rend difficile une extension de l’assurance, dont il faudrait de surcroît assurer le financement.

Prélèvement douanier

La protection de l’agriculture a incité le législateur à prévoir, dans certains domaines, tel le blé, une taxe douanière dont le rendement est restitué à l’organisation de la branche. Dans l’économie d’après-guerre, la Suisse avait même prévu de demander, aux importateurs de vin par exemple, de prendre en charge la récolte indigène pour avoir le droit d’écouler en Suisse le vin importé.

Cette procédure semble équitable: elle n’oppose pas importateur et exportateur, comme dans le problème du taux de change. Mais elle appartient au passé, elle fit partie du démantèlement de l’économie de guerre, notamment agricole. La Suisse qui négocie à l’OMC ne peut s’y accrocher. On s’y réfère donc pour mémoire.

BNS

La Banque nationale, après avoir essayé, telle une grenouille, de soutenir l’euro, a choisi une politique plus à la portée de ses moyens, à savoir maintenir le taux de l’euro à 1.20 fr. L’opération a, à ce jour, réussi. Mais le taux est jugé par les exportateurs trop élevé – et l’on ne sait pas s’il pourrait être maintenu dans des circonstances plus mouvementées.

Emplois et dividendes

Il faut ajouter à la liste la réaction de patrons remettant en cause les conditions de travail et proposant le paiement des frontaliers en euros ou l’augmentation non payée de la durée de travail ou encore planifiant une délocalisation.

Ce comportement sera répercuté de manière directe par la bourse. Le patron de Lonza en a donné une provocante illustration.

Depuis ont été annoncées des suppressions d’emplois chez Novartis, Kudelski, Bobst, Alpic, UBS, Credit Suisse. Ces exemples de haut niveau laissent présumer que la houle sera forte.

Dans cette optique, relevons qu’une mesure fiscale abaissant l’impôt de toutes les entreprises, y compris celles qui ne sont pas touchées par cette problématique, serait une absurdité ou une provocation. Certains parlementaires libéraux-radicaux l’ont pourtant proposée.

La solution ne sera pas arithmétique ni univoque. Toutes les pistes doivent être reprises. Le nécessaire accord des partenaires sociaux ne sera pas un simple effet de «bonne volonté». Il résultera d’une échelle de valeurs. Assurer la pérennité d’une entreprise est légitime et correspond à l’intérêt de celles et ceux qui y travaillent. Mais à quel prix? Il ne saurait y avoir de soutien qui maintienne les dividendes et alourdisse les conditions de travail.

La véritable solution dépend du rôle social que les partenaires attribuent à l’entreprise. Il faut souhaiter qu’à l’échelle nationale ils donnent l’orientation.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/18967
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/18967 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne
Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP