Mode lecture icon print Imprimer

Le réveil des consommateurs

En attendant une éventuelle baisse du franc, premiers succès contre les prix importés abusifs

Avec la hausse du franc, l’écart entre les prix suisses et ceux de ses proches voisins se creuse de manière abyssale. Trop c’est trop. Les consommateurs se réveillent, donnent de la voix et engrangent leurs premiers succès.

Les distributeurs se mettent à bouger. Ils rectifient le prix des produits en provenance de la zone euro, ce qu’ils auraient dû faire depuis longtemps.

Reconnaissons que l’opération n’est pas simple. Les géants suisses de la distribution, que l’on croit tout puissants, sont des nains au niveau international. Depuis des lustres, les puissants fabricants étrangers profitent de notre riche marché pour y imposer des prix surfaits et augmenter leurs marges quand la monnaie suisse se revalorise. Comme tous les distributeurs suisses sont soumis à ce diktat de leurs fournisseurs, la concurrence entre eux n’est pas affectée. Par commodité, ils répercutent donc les prix surfaits sur leurs clients au bout de la chaîne.

Les consommateurs ne sont qu’un ensemble hétéroclite d’individus. Malgré leur nombre, ils sont le maillon faible dans le rapport de forces économique. Captifs sur le marché suisse, ils ont payé sans broncher jusqu’à ce que les écarts de prix des deux côtés de la frontière ne fassent scandale. La grogne populaire et les achats à l’étranger inquiètent Coop et Migros. Ils s’en inquiètent et décident de combattre l’abus des fournisseurs étrangers. Avec un certain succès.

Les autres acteurs du marché leur emboîtent le pas. La contagion vertueuse gagne les importateurs de voitures. Ils n’affichent pas le prix d’une automobile mais le rabais consenti à cause de la hausse du franc! Le marché commence à s’assagir.

L’offensive contre les prix importés abusifs gagne aussi le politique. Une analyse du département fédéral de l’économie constate que si le prix des matières premières et des produits pétroliers s’adapte correctement à la parité des monnaies, ce n’est pas le cas pour nombre d’autres marchandises. Les entreprises s’en sortent mieux que les ménages.

Le Conseil fédéral va donc ordonner un renforcement de la loi sur les cartels pour combattre plus efficacement les ententes verticales entre fabricants et importateurs. C’est une volte-face gouvernementale. Une révision de ladite loi est en cours depuis 2009 (DP 1891). Pour répondre à la volonté d’economiesuisse et contre celle des organisations de consommateurs, le gouvernement proposait au contraire d’alléger le contrôle des accords verticaux entre partenaires, de la production à la distribution.

Le franc fort modifie donc les rapports de force. Pour combien de temps?

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/18452
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/18452 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

1 Rétrolien

  1. […] Le réveil des consommateurs | Domaine Public Avec la hausse du franc, l’écart entre les prix suisses et ceux de ses proches voisins se creuse de manière abyssale. Trop c’est trop. Les consommateurs se réveillent, donnent de la voix et engrangent leurs premiers succès. Cependant, dans l’opération, les entreprises s’en sortent mieux que les ménages. (tags: RevuePresse politis Suisse franc fort consommateurs) Partager :e-mailImprimerFacebook Filed Under: L'Expresso, politis.ch · […]

    Cité par Le réveil des consommateurs | Domaine Public — Lyonel Kaufmann blogue… - 5 septembre 2011 à 20 h 10 min

Les commentaires sont fermés.