Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Dénoncer Dublin: une absurdité

La Suisse a tout avantage au bon fonctionnement de l’accord européen sur les requérants d’asile

Photo No Border Network
Photo de No Border Network (licence CC)

L’Office fédéral des migrations (ODM) renonce à renvoyer vers la Grèce les requérants d’asile. La Convention de Dublin signée par la Suisse permet pourtant un transfert vers le pays européen de premier accueil. L‘ODM, dont on connaît la rigueur à ordonner les expulsions, n’a mis que trois jours pour se conformer à un arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme. Les juges de Strasbourg condamnent la Grèce en raison du caractère inhumain de la détention des requérants d’asile. Mais ils condamnent aussi la Belgique qui, suivant la procédure de Dublin, avait renvoyé un requérant afghan en Grèce.

Les nationalistes saisissent la balle au bond. Il faut dénoncer cet accord sur l’asile qui ne sert à rien si l’on ne peut l’appliquer et renvoyer les migrants à l’endroit où ils ont pénétré en Europe. Rien de bien nouveau dans ce discours. L’an passé, l’UDC voulait se retirer du système de Dublin parce que Berne, pour respecter les droits de l’enfant, ne renvoyait pas en Grèce des requérants mineurs et isolés.

Curieux raisonnement de la part des réfractaires à l’asile. Dénoncer Dublin grossirait le nombre des requérants. Pour arriver en Suisse, les migrants passent pratiquement tous par un pays européen. Depuis l’entrée en vigueur de la Convention, la Suisse a pu renvoyer près de 5000 requérants dans un autre Etat européen. Pour des raisons simplement géographiques, le transfert dans l’autre sens est bien moindre.

La Convention de Dublin n’est pas inutile. Elle est indispensable pour la Suisse. Sans accord, notre pays redeviendrait l’ultime solution pour les requérants rejetés par l’Europe. La Convention est tout autant indispensable pour l’ensemble du continent La pression migratoire s’exerce sur tous les pays de l’Europe occidentale.

L’actualité en apporte une preuve tout fraîche. Les Tunisiens affluent par milliers sur la petite île italienne de Lampedusa parce que le nouveau régime ne verrouille plus la sortie du pays. Les structures d’accueil de l’Italie sont débordées. Comme c’est le cas en Grèce depuis des mois, les migrants abandonnés à leur sort s’infiltreront dans les pays voisins et notamment dans la Suisse toute proche. A part l’impensable blocage généralisé des frontières, le contrôle de ce mouvement migratoire ne peut être envisagé qu’à l’échelle du continent.

Le coup de semonce lancé par la Cour européenne montre que la Convention de Dublin est malade. Les pays d’entrée ne peuvent plus respecter les règles du système qui doit être revu en profondeur. La Suisse, signataire de la Convention, a le droit de participer à l’élaboration de nouvelles règles, dont on connaît l’essentiel: appui de tous les Etats membres au contrôle renforcé des frontières extérieures, rigueur et garanties identiques des conditions d’admission dans tout l’espace Schengen-Dublin. De plus, chaque pays doit accepter un contingent de réfugiés déterminé en fonction de sa population.

A l’occasion de ses 100 jours à la tête du département de justice et police, Simonetta Sommaruga a esquissé sa vision d’une politique de l’asile rigoureuse mais humaine. Elle a tenu compte sans délai du verdict de la Cour de Strasbourg. Elle a accepté l’accueil d’un contingent de 35 réfugiés à la demande du HCR. Elle représentera une voix crédible de la Suisse dans les négociations incontournables sur la réforme de Dublin.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/16651
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/16651 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne
Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP