Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

«Le Matin» propose une image sombre des étrangers en Suisse

Le quotidien orange sous la loupe d’un chercheur

Photo DP

Les médias participent activement à la construction de nos représentations de la réalité. Fort de ce constat empiriquement attesté, un chercheur de l’université de Leicester (Grande-Bretagne) résidant à Genève, Juan Michel, a analysé l’image de la population étrangère en Suisse véhiculée par Le Matin, le journal payant francophone le plus lu du pays.

De tels travaux ont déjà été réalisés, mais c’est une première pour un média romand. Le corpus observé est constitué d’éditions tirées au sort entre avril 2009 et mai 2010. La démarche comprend à la fois une étude du contenu des articles et une analyse des images. Sont ainsi passés au crible 105 sujets répartis en deux catégories, selon la place – centrale ou secondaire – prises par les étrangers. Le constat est clair: trois articles abordent quotidiennement ce thème, visiblement prioritaire pour le journal orange. Les rédacteurs du quotidien signent deux tiers de ces articles, trois quarts même si l’on considère les seuls articles centrés exclusivement sur les étrangers. La taille des photographies confirme cette priorité.

Requérants d’asile, admis provisoires et réfugiés apparaissent dans près d’un quart des articles. La criminalité et la violence dominent largement l’éventail des thèmes abordés. Si l’on y ajoute encore la délinquance, ce thème est abordé dans la moitié des articles. Deux tiers des faits divers évoqués par Le Matin impliquent des étrangers, contre une moitié seulement dans Le Temps. Les étrangers en cause sont souvent jeunes et les sources d’information principalement policières et judiciaires. L’auteur constate que l’association entre population étrangère et criminalité, dominante dans la présentation des faits d’actualité, constitue également un thème important du débat politique dans les colonnes du journal.

Une présentation plus positive des étrangers n’est pas absente des colonnes du quotidien, mais elle reste très minoritaire. Si cette étude n’apporte pas de révélations originales quant aux priorités du tabloïd romand, elle a toutefois le mérite de les documenter de manière systématique. La politique éditoriale du Matin ne contribue guère aux efforts d’intégration de la population étrangère.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/16314
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/16314 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Discussion

  • Bonjour,
    « La politique éditoriale du Matin ne contribue guère à l’intégration des étrangers ». Non, mais, vous plaisantez? Quel est le rôle des médias? Informer ou militer? Le Matin, ni aucun autre média n’a pour mission de satisfaire à vos vues politiques. Et que le Matin parle moins bien des étrangers car il traite davantage de faits divers, merci pour la nouveauté!
     

  • La tâche du Matin serait en effet d’informer, je vous donne raison sur ce point. Malheureusement, comme le montre cette étude systématique, ce journal donne dans l’idéologie anti-étrangers sous couvert d’information objective. Et pas seulement dans les faits divers…

  • La comparaison entre « Le Temps » et « Le Matin » n’est pas pertinente. Les deux titres ont des vocations totalement différentes et la différence de proportions participe aussi de différences quantitatives. A partir de là, il faudrait savoir si « Le Temps » occulte délibérément une partie des faits divers imputables aux étrangers, ou s’il les sélectionne en fonction de leur spectacularité et/ou de leur gravité.

  • « La politique éditoriale du Matin ne contribue guère aux efforts d’intégration de la population étrangère. » L’intégration de la population étrangère ne s’effectue pas au travers d’articles de journaux, mais par l’intérêt actif de la dite population à s’intégrer dans notre pays. Étant moi-même d’origine étrangère je sais très bien que ce n’est pas le mauvais agissements de certains de mes ex-compatriotes qui a eu une influence dans mon intégration. C’est en m’ouvrant aux valeurs de la société suisse que j’ai pu la réaliser, sans renier mon héritage culturel. Quand on veut cacher au peuple suisse la dure réalité de l’agissement de certains étrangers, on exacerbe la xénophobie. Le Suisse est un réaliste et il voit le gouffre qui existe entre les déclarations lénitives de certaines idéologues et la réalité des comportements inciviques de certains individus étrangers. Ces comportements doivent être dénoncés et punis. Non pas tus.

    • @Raya :
      D’accord avec vous : le rôle d’un journal n’est certainement pas de cacher les choses. Le moins que l’on puisse dire est que la presse en général, et le Matin en particulier, ne cachent en effet pas « les mauvais agissements des étrangers en Suisse » : ils les mettent même tout particulièrement sous une loupe grossissante.
      Par contre, ils cachent très soigneusement les contributions de valeur et bien réelles de la population étrangère. Ces comportements doivent être mentionnés et reconnus. Non pas tus.
      C’est ce que cette étude permet de constater.

  • Concernant le matin, ce constat n’est pas surprenant. Il ont l’art et la manière de parler d’un cas de manière récurrente.
    Il n’est pas rare que le même événement fait l’objet d’un ou deux articles et d’autres ils en parlent pendant 15 jours quasiment tous les jours. Les motivations sont évidentes, vendre du papier.
    Les conséquences ne sont pas perceptibles au jour le jours. A long termes l’étude met en évidence l’influence évidente du citoyen genre mouton.
    Reste quand même les faits délictueux qui ont trop longtemps été traité trop à la légère.
     
     
     
     

  • Depuis le temps que je me tue à écrire et affirmer qu’UDC et Matin même combat, mêmes causes, mêmes effets.
    Et si je veux bien croire que les motivations (politiques pour les uns, financières pour les autres) ne sont pas les mêmes, il est clair qu’autant les partis politiques populistes que les journaux sensationnalistes ont compris qu’il n’y avait pas meilleur vendeur que la peur et plus particulièrement la peur des étrangers.
    Autant dire que cette étude ne me surprend donc pas…

    • 6.1
      Lenoir André

      Cher Vincent,
      Je vous conseille vivement la lecture du Temps d’aujourd’hui et particulièrement son dossier sur les chrétiens persécutés au Proche et Moyen Orient. Ce journal (qui s’était rappelons-le offusqué du vote des suisses sur les minarets) dresse un portrait glaçant de l’islamisation du monde. En fait ils ne font que relater ce que d’autres (une partie du sale peuple) ont senti et compris depuis un bout de temps.
      Tout ça pour dire cher Vincent (que je crois honnête dans ses propos) tant que vous ne verrez au travers des mises en gardes contre des dangers légitimes que l’expression de « la peur des étrangers », vous ne pourrez jamais ouvrir votre esprit à une compréhension plus globale et plus équilibrée de ce qu’implique le vivre ensemble.

  • Rien d’étonnant à cette situation. Soit on idéalise l’intégration des étrangers dans notre pays, soit on constate que le rythme actuel d’intégration a dépassé la cote d’alerte. Cette intégration notamment à nos valeurs de vie sociale et de participation à la vie communautaire ne se fait plus. C’est un problème grave, qui, bien entendu fait le lit des populismes. 
    A méditer toutefois le fait que le sentiment d’insécurité est presque systématiquement associé à l’Ueberfremdung et aux statistiques liées à la petite ou grande délinquance.
    Ainsi depuis quinze jours, mes enfants de 12 et 15 ans sont abassourdis par le cambriolage et la mise à sac de l’appartement de leurs deux copains voisins, ceci il y a huit jours, ainsi que par les attaques qui viennent de se produire, sous la menace d’une hache, des caissières de nos deux magasins de quartier (Migros et Denner), cela à une semaine d’intervalle. Au surplus notre immeuble vient d’être tagué!
    Lorsque je les entend et que je leur dit que c’est depuis une dizaine d’année que nous connaissons une montée de la violence et de l’irrespect, les corrélations sont rapidement faites, soit avec les Roms, soit avec les voyous des banlieues françaises ou les dealers qui passent sous nos fenêtres…
    Un bien triste monde en vérité.

Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP