Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Edito : Des fondations au secours du mécénat

L’économie privée boude la culture. Une enquête de l’Office fédéral de la statistique (OFS) accuse l’engagement défaillant des entreprises suisses. A l’exception des banques, des assurances ainsi que des grands groupes de distribution (cf. page 5) qui assurent la moitié du financement entre sponsoring et mécénat, les autres – près de nonante pour-cent du lot – sont à la traîne.
Les entreprises distribuent 320 millions par an contre les 2,3 milliards des collectivités publiques. Economiesuisse, malgré une conjoncture défavorable, incite l’initiative privée à soutenir davantage la culture. Histoire de soulager les caisses publiques, de conjurer le spectre de la culture d’Etat et l’élitisme menaçant.
La culture ne pèse pas lourd dans le budget de la Confédération, largement inférieure au pour-cent refusé par le peuple et les cantons en 1986. Et même si cantons et communes peuvent y consacrer une part importante de leurs dépenses, les coupes ne suffiraient pas à éponger des dettes parfois milliardaires.
La crainte d’une culture étatisée sent en revanche la démagogie. La fragmentation administrative helvétique, réfractaire à la centralisation, assure paradoxalement aux créateurs et promoteurs la liberté nécessaire, au prix d’une certaine précarité. La recherche de fonds, un bricolage aléatoire et disparate, exerce une pression bien plus sélective que les politiques des services culturels. Une augmentation du financement privé ne ferait que déplacer le problème, en raison de l’émiettement des montants accordés – entre 1 000 et 10 000 francs comme le montre l’enquête de l’OFS.
La dénonciation d’une culture pour happy few – financée par l’ensemble des contribuables – des places à l’opéra, par exemple, qui coûtent à l’Etat cinq à six fois le tarif demandé à un public qui aurait les moyens de payer davantage son billet Ð feint d’ignorer que la multiplicité de l’offre dédommage l’injustice sociale apparente. La culture se démocratise aussi via la diversité, même si elle s’adresse à des publics restreints plutôt qu’aux masses populaires.
Un transfert vers le privé risque de fragiliser les assises vulnérables de la culture suisse. Les subventions publiques visent le long terme et une certaine continuité, alors que les entreprises à l’affût de visibilité immédiate ignorent les projets moins porteurs et privilégient le sponsoring. Voilà pourquoi l’aide privée ne doit pas supplanter, encore moins remplacer, la participation publique. L’intégration de sources de financement aux logiques différentes ne peut qu’enrichir la production culturelle.
Cependant, rien ne semble encourager le monde de l’économie à investir de façon durable dans la vie culturelle du pays. Les déductions fiscales Ð sur le modèle américain – sont pratiquement inexistantes en Suisse. Une législation hostile aux fondations – qui versent seulement cinq pour-cent du financement privé selon l’OFS – entrave à son tour l’essor du mécénat. C’est toutefois sur ce terrain plutôt que sur celui de la seule fiscalité qu’il faudrait intervenir. L’initiative parlementaire de Fritz Schiesser (radical glaronais) lancée en 2000 va dans ce sens. Celle-ci assouplit le droit des fondations. En même temps elle fixe les conditions régissant leur administration. En deux mots, des déductions fiscales (jusqu’à 40% du revenu net) «payées» par l’obligation d’une révision professionnelle des comptes. Il s’agit de transférer une partie des patrimoines privés, du moins leurs produits, vers des activités d’utilité publique, sans que l’Etat diminue son effort. Avec en prime la transparence. Car la culture ne peut se permettre de se priver de tels appuis.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/1151
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/1151 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne
Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP