Mode lecture icon print Imprimer

L’âge d’or de l’électeur: la soixantaine

Le SCRIS publie des données sur la participation aux votations dont l’intérêt ne se limite pas au canton de Vaud

icone auteur icone calendrier 7 mai 2010 icone PDF DP 

Thématiques

L’introduction, il y a huit ans, du vote par correspondance dans le canton de Vaud a dopé le taux de participation d’une dizaine de points. Selon le dernier courrier du SCRIS, le service statistique vaudois, la participation aux scrutins fédéraux et cantonaux a oscillé, depuis 2002, entre 31 et 57% selon la nature des enjeux.

Outre la diminution des abstentions, ce nouveau système a eu le mérite de permettre une analyse plus fine du comportement des électeurs. L’ancienne carte que l’on présentait aux scrutateurs avant de mettre le bulletin dans l’urne a été remplacée par une carte de vote à usage unique munie d’un code barre. En récupérant ces cartes, le service statistique peut lire, d’une manière anonyme, l’âge, le sexe et la commune de domicile de la personne qui a voté. Sur ces bases, le graphique que le SCRIS  a établi, concernant le scrutin de septembre 2009, montre de claires différences de participation selon l’âge, et subsidiairement selon le sexe. La participation, de 45% ce jour-là, a été à la mesure des objets moyennement mobilisateurs: le financent de l’AI au niveau fédéral, la police unique et la journée continue à l’école pour le canton de Vaud.

Par l’attrait de la nouveauté, 37% des électeurs de 18 ans ont voté. La participation des jeunes chute ensuite rapidement pour reprendre vers la trentaine et remonter graduellement. Le sommet est atteint par les sexagénaires avec une pointe de participation dépassant 70%. Encore intéressés par la vie publique, et plus libres de leur temps, les jeunes retraités sont les champions de la participation. La sénescence exerce progressivement un effet dissuasif. Si le sexe ne joue pratiquement aucun rôle pour l’assiduité au vote pendant la vie active, les femmes votent nettement moins que les hommes dès l’âge de la retraite.

Le profil dessiné par le graphique n’est pas exceptionnel ni particulier au vote de septembre 2009. Il représente une tendance lourde qui devrait se retrouver pour les autres scrutins, avec des nuances selon les objets soumis aux électeurs. Aux décideurs politiques de tirer la leçon de ces données statistiques.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/11334
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/11334 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

  • 1
    Daniel says:

    … il faut toutefois être conscient que la vingtaine de résidants concernés, par exemple, à Vaugondry resteront anonymes dans la mesure où le SCRIS s’interdit de les identifier par recoupement.

    Une estimation grossière: 60’000 (respectivement 28’000, 1’000?) électeurs(trices) vaudois(es) résident dans une commune de moins de ~500 (250, 50) électeurs. Catégoriser ces bulletins par sexe et âge doit permettre d’identifier… 10’000-15’000 votes?

Les commentaires sont fermés.