Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

L’UDC zurichoise avance dans les villes aussi

Bilan des élections communales zurichoises, en cours depuis six semaines et qui se sont achevées dimanche

Les socialistes en ville, l’UDC aux champs. La règle valait depuis des législatures pour le partage des pouvoirs dans les 100 communes du canton de Zurich. Depuis hier, la majorité urbaine a changé de camp.

Sur les 536 sièges attribués ce printemps dans les douze villes du canton le plus peuplé de Suisse qui ont un parlement communal, on compte 148 élus UDC (soit 10 de plus qu’il y a quatre ans) et 125 élus du PS (13 de moins). Avec 138 élus de part et d’autre, il y avait égalité en 2006, il y a désormais un écart de 23 sièges en faveur de l’UDC.

Seules les deux plus grandes villes, Zurich et Winterthour, conservent une majorité socialiste, quoiqu’une fois de plus nettement réduite dans les deux cas; par rapport aux élections communales de 2002, les socialistes ont perdu 10 sièges sur 125 dans la capitale et 5 sur 60 dans la deuxième ville du canton.

La droite traditionnelle plus ou moins centriste n’a pas fait beaucoup mieux ce printemps: les radicaux poursuivent leur dérive, désormais accompagnés par les démocrates-chrétiens et les évangélistes. Tous ont payé leur tribut au spectaculaire essor des Verts libéraux, qui triplent leur représentation, passant de 12 à 36 sièges dans les parlements des huit villes zurichoises où ils sont désormais présents; et cela sans empiéter ni sur les Verts, ni sur les Bourgeois-démocrates, qui progressent modestement les uns et les autres de quatre unités.

Dans les conseils exécutifs, les progrès de l’UDC comme les reculs du PS sont moins spectaculaires que dans les assemblées parlementaires. L’UDC a une fois de plus raté son entrée à la municipalité de Zurich (4 PS, 2 Verts, 2 libéraux-radicaux, 1 PDC) comme à celle de Winterthour (3 PS, 2 libéraux-radicaux, 1 PDC et 1 Vert). Mais cette même UDC maintient ou renforce sa participation aux exécutifs de toutes les autres villes du canton sauf Illnau-Effretikon, confirmant sans problème la présidence de Kloten. Méritoire, mais pas de quoi compenser les présidences de Zurich et de Winterthour, défendues avec succès par Corine Mauch, qui a succédé l’an dernier à Elmar Ledergerber, et par Ernst Wohlwend, qui va commencer sa troisième législature à l’Hôtel de Ville.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/11316
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/11316 - Merci

Thématiques

En relation

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Discussion

  • Si les partis pro européens PS, PLR et PDC ne s’enferraient pas tant dans leur sectarisme de la libre circulation-libre exploitation, l’UDC ne leur taillerait pas des croupières partout.

    Les politiques suisses devraient prendre très au sérieux l’avertissement de Gilian Duffy, cette veuve, retraitée et travailliste toute sa vie, qui a dit à Gordon Brown : « J’ai honte pour le labour party qui nous impose ce dumping social ».

    Le premier minstre ayant estimé que cette femme était « sectaire », et le propos ayant été enregistré parce qu’il avait bêtement oublié de déconnecter son micro, cet incident peut lui faire perdre définitivement les élections.

    C’est bien une preuve que cette question plombe les résultats électoraux des partis sociaux-démocrates de tous pays, ainsi que des partis « bourgeois » mais pro européens.

    Ce sera leur Mané Thécel Pharès.

  • @curieux:

    Il y a les sectaires pro-européens, mais il y a aussi les sectaires anti-européens parmi lesquels se classe l’UDC.

    Et si « le peuple » tant sanctifié avait réellement confiance en l’UDC, il élirait plus souvent ses représentants dans des exécutifs (parce que jusqu’à présent…).

    Mais justement, l’UDC sert d’exutoire plus que d’exécutif, pour exprimer une frustration plutôt qu’une direction et c’est un vote purement négatif.

    Combat de sectaires… en attendant un retour de la politique.

Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP