Mode lecture icon print Imprimer

Pour financer l’assurance-chômage de manière durable

C’est l’assiette de perception des cotisations qu’il faut revoir

icone auteur icone calendrier 11 avril 2010 icone PDF DP 

Thématiques

Partisans et adversaires de la révision de l’assurance-chômage (DP 1864) sont d’accord sur un point: le déficit croissant de cette assurance n’est pas tolérable, un assainissement s’impose. Les avis divergent sur la manière d’y parvenir. Le Parlement a ficelé un paquet de mesures qui combine à parts égales réduction des prestations et ressources supplémentaires. Les syndicats, qui mènent le combat référendaire, préconisent une augmentation du taux de cotisation.

La révision combattue pèche par ignorance économique: en période de conjoncture molle, une politique anticyclique digne de ce nom évite d’affaiblir le pouvoir d’achat des chômeurs. Mais la solution syndicale, d’ailleurs prévue par la loi elle-même, n’est pas idéale non plus car elle renchérit le coût du travail, un effet peu favorable à la création d’emplois. La situation financière préoccupante de l’assurance-chômage pourrait être l’occasion d’en réformer profondément le financement. La proposition que l’économiste genevois Yves Flückiger a formulé en 1995 déjà a gardé toute son actualité (DP 1536).

L’évolution du cursus professionnel avec ses phases de chômage, tout comme la montée de l’emploi à temps partiel, fragilisent le financement de l’assurance-chômage. Par ailleurs le fait de prélever les cotisations sur les salaires défavorise les entreprises à forte intensité de travail; ainsi pour une même valeur ajoutée brute, la métallurgie verse deux fois plus de cotisations que le secteur bancaire. Il faut donc trouver une autre manière de financer l’assurance-chômage qui ne découragerait pas la création d’emplois tout en garantissant l’égalité de traitement entre les branches économiques. C’est sur la valeur ajoutée brute que devraient être prélevées les cotisations; à savoir la masse salariale, les dividendes, les bénéfices distribués ou non, les intérêts et les amortissements.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/10346
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/10346 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.