Mode lecture icon print Imprimer

Pour l’Assurance-Invalidité, raisonnablement

On votera le 27 septembre. Ah, si l’AI était un élément de la place financière suisse…

icone auteur icone calendrier 1 juin 2009 icone PDF DP 

Thématiques

Il fut présenté l’autre soir à l’antenne comme «analyste», responsable de la section des affaires économiques d’une banque privée genevoise. De ces experts, la radio romande fait une grosse consommation pour alimenter ses débats, ses forums, ses journaux. Il disait donc, sans surprise, l’importance pour la Suisse de la place financière. L’intérêt général voulait qu’elle soit vigoureusement défendue. Il en appela à l’«union sacrée».

La formule «union sacrée» marqua, en août 1914, le ralliement des socialistes européens à la défense de la patrie agressée. L’Internationale s’était révélée impuissante à bloquer l’engrenage du recours à la guerre. Depuis, l’expression s’est banalisée, mais elle n’en est pas pour autant innocente dans sa grandiloquence. Elle véhicule l’image d’une patrie en danger; elle déploie sur la marchandise le drapeau national (comme l’a fait le Conseil fédéral pour couvrir les flibusteries d’UBS). Mais surtout elle est porteuse d’une menace. Qui refuse de s’enrôler est un traître ou un déserteur. Les opposants poignardant les patriotes dans le dos.

L’«union sacrée» est une formule d’intimidation. Efficace si l’on en juge par la prudence du parti socialiste sur ce thème.

La désunion

Le secteur social, au même titre que le secteur bancaire, fait partie de notre organisation économique. Or il est en danger, endetté et sous-financé. L’assurance-invalidité a accumulé une dette de 13 milliards, qui grossit de 1,4 millard par année malgré la dernière révision de la loi, qui a fortement restreint l’accès à de nouvelles rentes. Après de longues tergiversations, une solution de désendettement et de redressement a été trouvée au Parlement. Dans la conjoncture actuelle, elle est, quoique imparfaite, le moins mauvais des compromis possible: hausse modeste (0.4 point) de la TVA, limitée dans le temps (7 ans). Le peuple votera le 27 septembre.

Or, la campagne étant lancée, Economiesuisse a fait savoir qu’elle ne s’engagerait pas dans cette votation, l’USAM annonçant de son côté qu’elle soutiendrait le «non». Pourtant, les responsables de ces organisations savent qu’il n’y a pas d’autre solution politique possible. Ils n’ignorent pas qu’il ne s’agit pas d’un projet auquel on peut toujours renoncer, mais d’une institution en marche, qui doit être ravitaillée, dont dépendent des milliers de bénéficiaires en situation de handicap.

Poignards

Avant décision, on procède dans tous les domaines à un état des lieux. En ce qui concerne l’AI, l’état des lieux est si déplorable que ne rien faire revient à assumer la responsabilité d’un effondrement social. Comment deux organisations faîtières peuvent-elles prendre ce risque?

Si l’AI était un élément de la place financière, on les accuserait de la poignarder dans le dos. Et l’on en appellerait à l’«union sacrée».

Mais l’AI n’est pas une banque, c’est une institution à respecter, dans sa réalité humaine, sociale et financière. La raison nous enjoint de la sauvegarder.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/10128
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/10128 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

  • 1
    Marc Diserens says:

    Une fois de plus, André Gavillet signe un article magnifique de clairvoyance, de clarté et …d’humanité. Continuez! Merci!

Les commentaires sont fermés.