Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Quel modèle économique pour la Suisse?

Non, innovation et exportations ne sont pas les deux seules mamelles d’un développement durable dans notre pays

Photo Quika Brokovich
Photo Quika Brokovich (licence CC)

UBS sonne l’alarme. L’immigration, la forte demande intérieure et les dépenses de collectivités publiques et de santé sont actuellement les moteurs de la croissance de l’économie. «Le passage d’une croissance axée sur les exportations à une telle croissance fondée sur l’économie domestique n’est pas durable.»

Pour la grande banque, la Suisse ne trouvera son salut que dans l’innovation. Les 20 entreprises les plus innovantes – celles qui déposent le plus de brevets – génèrent 9,6% du PIB, presque un tiers de la valeur ajoutée de toute l’industrie, et 91’000 emplois directs. A elles seules les entreprises pharmaceutiques, chimiques et biotechnologiques concentrent 47% des dépenses privées de recherche et développement. Leur productivité, contrairement à celle des secteurs de l’économie intérieure, est supérieure à la moyenne. Ce sont elles qui stimuleront la croissance, laquelle assurera notre prospérité.

Dès lors, UBS préconise de réduire la bureaucratie et les réglementations, de mener rapidement à bien la réforme de la fiscalité des entreprises et de soutenir la formation en faveur des branches high-tech.

Diagnostic et recommandations relèvent d’une conception de l’économie dont on est en droit de douter qu’elle soit durable. Viser une croissance comprise comme l’augmentation du produit intérieur brut, sans en préciser la nature, ne constitue plus un objectif désirable (DP 2113 et 2111). L’accroissement de la richesse ne garantit en rien une amélioration des conditions de vie et de la cohésion sociale, pas plus qu’il n’assure le plein emploi.

De même à propos de l’innovation. L’invoquer sans la définir, c’est valoriser les nouveautés factices qui n’ont d’autres buts que d’accélérer l’obsolescence des produits pour stimuler une consommation sans valeur d’usage additionnelle (voir la production électronique); ou pire encore assurer le maintien d’un monopole par le biais d’un brevet dépourvu d’innovation substantielle, comme sait le faire l’industrie pharmaceutique.

La création d’emplois au cours de 25 dernières années est effectivement à mettre au compte de l’économie intérieure: loisirs et culture (+15’000), social (+9’300), santé (+8’300), formation (+67’000), administrations publiques (+38’000). Des secteurs que la majorité politique est bien décidée à mettre au régime minceur à coup de programmes d’économies. Alors que dans le même temps, toutes les autres branches de l’économie ont supprimé 40’000 postes de travail.

Les marchés d’exportation constituent sans conteste un pilier important de l’économie helvétique. Mais est-il pour autant indispensable de dégager annuellement un excédent de la balance commerciale – exportations moins importations – qui avoisine les 10% du PIB? En clair nous produisons 10% de plus que ce qui est nécessaire à notre consommation.

Un rééquilibrage en faveur de l’économie intérieure permettrait de débattre des contours d’un développement durable, de la réduction du temps de travail et des limites écologiques à la production de biens matériels. Et d’établir l’inventaire des besoins en investissement sur notre territoire, garants de notre prospérité et fournisseurs d’emplois, en particulier pour accélérer la transition énergétique que boudent la plupart des milieux économiques et la droite politique.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/29319 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/29319
Faire un don

Tous les auteur-e-s des articles sont bénévoles, tout est gratuit pour les lectrices et lecteurs... Mais il y a tout de même des coûts de production et de développement, financés par vos dons. Merci de votre générosité!

Faire un don avec Twint

Don de CHF 50.- avec Twint

Faire un don avec Twint

Don de CHF 100.- avec Twint

Faire un don avec Twint

Don libre avec Twint

Thématiques

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP