Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Affaire Nef: le bon dos de M. Schmid

Pour tirer une première conclusion de cette «cacade»

Le feuilleton de l’été s’achève plus vite que les blés ne sont moissonnés. Le chef de l’armée suisse a «offert» sa démission après une brève résistance «on me tire dessus». Samuel Schmid s’est excusé publiquement de n’avoir pas renseigné le Conseil fédéral.

Mais qu’aurait pu dire le chef du département militaire puisqu’il n’a pas eu la curiosité de s’informer de la nature de la plainte dont son candidat était l’objet? Et pourquoi le Conseil fédéral ne s’est-il pas étonné que l’enquête dite de sécurité n’ait pas eu lieu avant la nomination?

Ces négligences révèlent un dysfonctionnement qui est plus grave que le cas Nef.

Un chef

Nommer en temps de paix un chef de l’armée fut approuvé comme une simplification entre le pouvoir civil et la gestion militaire. Le chef du département n’a affaire qu’à un seul responsable et non pas à un état-major de commandants de corps défendant leurs pouvoirs féodaux. Pas de confusion non plus sur la nature du commandement, l’ordre militaire est par essence à exécuter. Le refus d’un ordre, sauf circonstances exceptionnelles, est considéré comme la remise en cause fondamentale du système. L’ordre civil, s’il est aussi exécutable, tire sa légitimité d’une autre philosophie. Nommer un chef de l’armée était censé clarifier ces deux types de commandement. Encore fallait-il en dégager toutes les implications.

Le choix

L’enquête de sécurité a un sens particulier lorsqu’il s’agit de choisir le chef de l’armée. Par sa fonction, il est détenteur, c’est une lapalissade, d’informations classées secrets de défense nationale. Et sans faire de la littérature d’espionnage de gare, il est naturel qu’une enquête renseigne sur ses fréquentations, ses positions politiques, etc.

Mais dans une armée où tout le pouvoir s’exerce autoritairement de haut en bas, qui doit en être chargé? Qui en reçoit le mandat? Quels sont les moyens pour exécuter cette mission? Certains secrets professionnels peuvent-ils être levés si l’enquête l’exige? Car elle est de nature multiple: de l’ordre du renseignement, de l’analyse de la personnalité, de la compétence professionnelle.

Que cette procédure n’ait pas été mise au point dépasse le cas Schmid. La responsabilité engage aussi le Conseil fédéral et le parlement. Certains leaders politiques sont tentés d’utiliser les moyens classiques de diversion, en dénonçant ceux qui utilisent cette affaire pour disqualifier l’armée. Or la gauche, plus portée à la critique militaire, a été d’une retenue remarquée. Tant il est évident que les responsabilités de la crise sont patentes.

Mais cette modération ne signifie pas que le système ne doive pas être revu en profondeur.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9889
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9889 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Discussion

Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP