Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Sur l’Internet, les barrières douanières poussent à la fraude

Acheter la bande originale du film Juno est impossible en Suisse

C’est à se demander si les majors de la musique se sont rendu compte de la mondialisation de l’économie. Ils ne cessent de se plaindre d’une baisse de leurs ventes et des piratages dont ils sont l’objet par les sites d’échanges en ligne; ils obtiennent des gouvernements (suisse notamment) de plus en plus de licences globales, c’est à dire liées non plus à l’achat d’une oeuvre, mais en fonction de l’outil qui permet de la télécharger, de la stocker et de l’écouter, taxant ainsi plusieurs fois ceux qui achètent et consomment légalement (ou ceux qui ne consomment pas…). Pendant ce temps, les vendeurs de musique ne prennent pas, de leur côté, les mesures qui s’imposent, à savoir faciliter l’accès en ligne, lever les barrières techniques (normes incompatibles) et douanières que le monde virtuel maintient.

Petit exemple vécu.

Emballé par le film Juno, qui narre avec humour et rythme les aventures d’une adolescente américaine enceinte, je souhaite à peine sorti du cinéma acheter la bande originale du film. Je ne la trouve pas sur iTunes. Une recherche sur Internet me met rapidement en contact avec… iTunes, mais il s’agit du magasin en ligne «français», et non «suisse» où j’ai un compte ouvert (le serveur de l’un et de l’autre semblent situé en Irlande). Malgré plusieurs tentatives, impossible d’acheter cette musique, et impossible d’ouvrir un compte sur iTunes France avec une carte de crédit suisse.

Même mésaventure avec le magasin en ligne de Virgin, sur lequel pointe un autre lien.

Je finis par renoncer, non sans avoir repéré au passage plusieurs possibilités de téléchargement gratuit via Limewire, un de ces réseaux d’échange en ligne contre lequel les majors de la musique se battent.

Renseignements pris, il se trouve que les droits pour la Suisse de la bande originale de Juno n’ont pas été attribués. Résultat, on trouve des sites pour la télécharger, mais impossible de mener l’opération à terme. Comment s’étonner que, dans ces conditions, que les Suisses chargent leur musique sans la payer? Et ce d’autant plus que j’ai déjà financé une licence globale lorsque j’ai acheté mon lecteur, sur la base de sa capacité.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9758
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9758 - Merci

Thématiques

En relation

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Discussion

  • Le Web et le MP3 datent de la première moitié des années 1990, et se sont largement répandus dans la seconde moitié. L’industrie audiovisuelle a 15 ans de retard, dont 10 ans de retard catastrophique. Leur retard est tellement catastrophique que leurs propres (ex-)clients ont fini par créer un système de distribution eux-mêmes! Napter a été créé en 1999 par un étudiant.

    L’industrie audiovisuelle est un boulet.

    Et qu’a fait l’industrie audiovisuelle lorsque leurs clients excédés d’attendre en ont été réduit à s’échanger entre eux les oeuvres par des systèmes douteux infesté de mauvaise copies? Elle s’est attaquée à ses clients (procès Napster en 2001).

    L’industrie audiovisuelle est un boulet hargneux.

    Ça fait 10 ans qu’on peut tout trouver sur Internet (chez Amazon par exemple). Mais on ne le trouve que sous forme de CD et autres médias du siècle dernier.

    L’industrie audiovisuelle est un boulet et ce sont les lois sur le droit d’auteur qui lui donne son inamovible masse.

    Et pour couronner le tout, ces boulets vivent désormais en parasitant l’industrie informatique par le biais de taxes sur ses produits.

Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP