Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Genferei

Les conseillers aux Etats genevois sont élus au rabais

La gauche rose verte a remporté haut la main les deux sièges genevois au Conseil des Etats. Et cela au premier tour, contrairement à ses homologues vaudois, fribourgeois et neuchâtelois.

Sans vouloir mettre en doute le mérite et les qualités du couple Maury Pasquier – Cramer, il faut toutefois rappeler un exotisme électoral genevois qui a facilité son succès. Tout comme pour l’élection au Conseil d’Etat, la majorité à atteindre pour être élu au premier tour au Conseil des Etats n’est que de 33% des suffrages valables (DP 1572). Si les deux nouveaux élus ont largement dépassé ce seuil – 49057 voix pour la première, 45419 voix pour le second –, ils ont par contre clairement manqué la majorité absolue – 57169 suffrages. Dans les autres cantons, un tel résultat aurait conduit à un deuxième tour, avec la possibilité d’une issue différente.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9666
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9666 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Discussion

  • Je vous trouve un peu sévère avec vos camarades genevois. Cat s’il est vrai qu’ils n’ont recueilli qu’un peu plus de 33% des suffrages, ils sont quand même arrivés largement en tête et Martine Brunschwig Graf – pour ne pas parler de ce pauvre Jobin – sont loin derrière. Si on prend l’exemple fribourgeois, Alain Berset, élu tacitement, n’a pas réussi un bien meilleur score au premier tour que les Genevois. Par ailleurs, les règles sont claires: on sait à Genève dès qu’on présente des candidats qu’il faut arriver dans les deux premiers et avoir 33% des voix, dont la stratégie est différente que quand on doit avoir 50% des voix. Et tout le monde est dans le même sac et présente ses candidats dans cette optique.

  • D’accord avec le commentaire précédent:

    Un mode d’élection différent ne veut pas dire que l’élection se fait au rabais. Les règles du jeu sont connues avant le scrutin et les partis politiques et les candidats en tiennent compte pour définir leurs stratégies. Il en résulte notamment nettement moins de candidatures de premier tour que dans le canton de Vaud (à deux tours), parce que les acteurs doivent plutôt négocier avant.

    Si l’on vous suit, faudrait-il admettre que les députés et sénateurs américains, ainsi que les députés britanniques sont tous élus « au rabais » ?

  • En l’état de la vie politique genevoise, une majorité absolue eût-elle changé ce résultat? J’en doute.

Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP