Mode lecture icon print Imprimer

Le miroir déformant des sondages

Peut-on se fier à des sondages dont la méthodologie induit largement les réponses?

icone auteur icone calendrier 13 avril 2007 icone PDF DP 

Thématiques

Election présidentielle en France, renouvellement du Parlement en Suisse, les sondages d’opinion se succèdent à un rythme accéléré. Les candidats, en France du moins,  ajustent leur campagne en fonction des résultats obtenus. Mais ce miroir en permanence tendu reflète-t-il vraiment les préférences politiques du corps électoral à un moment donné? Et si l’image qu’il impose contribuait à son tour à façonner l’opinion?

L’analyse des sondages eux-mêmes révèle des pratiques étranges. On apprend ainsi que les instituts procèdent à des redressements: les données récoltées sont corrigées selon de savantes formules tenues secrètes. Car les sondeurs ne croient pas les sondés sur parole. Le sympathisant de Le Pen n’aime pas, paraît-il, se déclarer comme tel. D’où la nécessité de ces corrections qui, secret commercial oblige, échappent à toute critique méthodologique. Les sondeurs, méfiants à l’égard des sondés, exigent des lecteurs la foi du charbonnier.

De manière générale, on sait que la structure des questionnaires et la nature des énoncés influencent grandement les réponses. Des tests montrent que les personnes interrogées ont tendance à minimiser leur mécontentement lorsqu’elles sont préalablement confrontées à des événements graves. Le taux de satisfaction à l’égard de la relation conjugale est plus élevé si la question précédente porte sur la satisfaction en général; il baisse lorsque la question sur la satisfaction en général vient en second lieu.

La structure de l’échelle proposée influence également les réponses. 21% des personnes invitées à s’exprimer sur la fréquence de leur sensibilité aux variations météorologiques ont répondu «plus de deux fois par mois» sur une échelle allant de « jamais » à « plus de deux fois par mois ». Dans un groupe de contrôle, elles furent 75% à donner la même réponse sur une échelle allant de «deux fois par mois» à «plusieurs fois par jour».

De nombreuses recherches empiriques confirment le rôle de la mémoire: lors d’un sondage téléphonique, la dernière des réponses à choix sur une liste est la plus fréquemment choisie. Sur une liste d’affirmations qui se suivent, le taux d’approbation est plus faible que si ces mêmes affirmations sont proposées de manière séparée.

Ce qui est présenté comme une opinion ou un fait statistiquement fiable ne correspond trop souvent qu’à des préférences induites par le questionnaire lui-même. Reste à savoir s’il s’agit d’incompétence ou d’une procédure dictée par la volonté d’aboutir à des résultats déterminés.

NB. Les exemples cités sont tirés d’un article paru dans le Tages Anzeiger du 31 mars 2007 sous le titre Die verborgenen Tricks in Fragebögen.

Sur le site du journal Le Monde, on peut suivre graphiquement, dans le temps et institut par institut, l’évolution des intentions de vote pour la prochaine élection présidentielle prêtées aux Français par les sondages.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9488
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9488 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.