Mode lecture icon print Imprimer

Zurich, métropole du savoir et fibre optique

A deux contre un,
les citoyennes et citoyens de la ville de Zurich viennent d’autoriser
le développement d’un vaste réseau
public de câble optique, par lequel pourront passer les opérateurs de
télécommunications.
C’est ainsi que
des réseaux techniques souterrains high tech se font instruments d’un
marketing urbain de plus en plus diversifié, mis au service de la
concurrence croissante entre les villes.

icone auteur icone calendrier 12 mars 2007 icone PDF DP 

Thématiques

A deux contre un, les citoyennes et citoyens de la ville de Zurich viennent d’autoriser leurs Services industriels à puiser 200 millions de francs dans leurs réserves pour installer, dans les dix ans à venir, un vaste réseau public de câble optique, par lequel pourront passer les opérateurs de télécommunications.

Ce faisant, Zurich se dotera d’une infrastructure moderne dont disposent déjà de nombreuses villes suisses, telles Bâle, Berne ou Genève. Mais n’ira pas jusqu’à fournir des services multiples, comprenant les connexions téléphoniques et Internet, le transport de données informatiques et les programmes radio-télévision, comme le font par exemple Lausanne, Zoug, Schaffhouse, Soleure et Granges.

Et pourtant, malgré la volonté de doter la «cité du savoir» des bords de la Limmat d’un réseau purement technique, les résistances idéologiques n’auront pas manqué. Le projet a certes facilement passé la rampe au parlement local en décembre dernier, par 95 voix contre 22. Mais l’UDC, les arts et métiers, la NZZ et quelques spécialistes de la politique de la concurrence n’ont pas manqué de préconiser le non à un projet «étatiste».  Résistance sourde aussi de la part de Cablecom et de Swisscom, qui ne pourront bientôt plus se partager l’exclusivité d’un juteux marché. Mais ces oppositions plus ou moins manifestes n’auront servi à rien: tous les arrondissements de Zurich ont approuvé la création du réseau municipal, dont les usagers attendent une baisse des tarifs imposés par le duopole encore régnant.

Il faut dire que le responsable du dicastère des services industriels de la ville, le municipal radical Andres Türler, a su convaincre jusque dans les rangs de son propre parti où l’on réclamait, il y a quelques années encore, l’externalisation de la fourniture d’électricité, sinon du gaz et des eaux.

Actuellement, tout le monde, de la droite soucieuse de libre concurrence à la gauche fidèle au service public, se montre sensible à l’argument de la promotion économique locale. Un vaste réseau à large bande, desservant les activités tertiaires, les hautes écoles et des PME innovantes, c’est un argument intéressant et un atout supplémentaire pour une ville et plus encore une métropole qui souhaite voir des entreprises s’implanter et se développer sur son territoire.

C’est ainsi que des réseaux techniques souterrains high tech se font instruments d’un marketing urbain de plus en plus diversifié, mis au service de la concurrence croissante entre les villes.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9448
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9448 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.