Mode lecture icon print Imprimer

Edito : Démographie : Les étrangers sont l’avenir de la Suisse

Le pays compte depuis 2005 sept millions et demi d’habitants, soit 44
000 de plus que l’année précédente. L’Office fédéral de la statistique
(OFS) souligne en revanche qu’il s’agit de la hausse la plus faible
observée depuis 2001. Comme par le passé, l’accroissement naturel
explique un quart de l’augmentation alors que le solde migratoire est
responsable du reste. Cependant, malgré ce bilan à peine positif, le
vieillissement de la population se poursuit. Et les nouveau-nés se font
rares. Les pessimistes prophétisent un dépeuplement massif, soit deux
millions de personnes en moins dans 50 ans, tandis qu’un citoyen sur
quatre aura plus de 65 ans. Aux débuts de l’AVS il y avait neuf
travailleurs pour un retraité. Soixante ans plus tard, les actifs sont
réduits de moitié.

L’avenir démographique de la Suisse se joue à la croisée des politiques
migratoires et familiales, ainsi que du financement à long terme des
assurances sociales. Un million et demi d’étrangers vivent entre Jura
et Alpes. Plus ou moins bien intégrés, avec des statuts variables, sans
parler des clandestins et autres sans-papiers, ils travaillent, ils
payent leurs cotisations et s’acquittent de leurs impôts. C’est dire
s’ils contribuent à l’essor de la Suisse. De plus, ils mettent au monde
davantage d’enfants que les indigènes, même si la natalité faiblit au
fil des générations. Quant aux immigrés qui affluent toujours, ils sont
jeunes et comblent les vides laissés par les cerveaux et la
main-d’œuvre du cru. Bref, privée d’étrangers, non seulement la Suisse
ne serait pas ce qu’elle est, mais, sans changements radicaux dans les
styles de vie, sa population serait déjà défaillante et vouée à un
rapide déclin.

Or la Loi sur les étrangers
soumise au vote populaire le 24 septembre prochain oublie le lien
étroit entre l’évolution future des résidents, et par conséquent du
pays, et la présence active des immigrés. Elle en règle l’établissement
et l’admission au seul profit de l’économie haut de gamme et de
l’emploi autochtone, permis C compris. En amont, elle se confie à
l’Accord sur la libre circulation des personnes
négocié avec l’Union
européenne et en aval elle discrimine près de quatre étrangers sur dix
déjà en Suisse, et, avec eux, la quasi-totalité des migrants qui se
pressent aux frontières. Quitte à fermer un œil quand l’hôtellerie ou
l’agriculture recrutent parmi les laissés-pour-compte, sans formation
ou avec des diplômes inutilisable à nos latitudes. Bref, elle agit en
vase clôt, aveuglée par l’illusion de résoudre la question une fois
pour toutes en ouvrant la porte aux catégories qui ressemblent le plus
à la population recensée par l’OFS – vieillissante, sans enfants et
mobile, qui s’installe parfois pour des mandats de courte durée – et en
la verrouillant face à tous les autres. Alors que la complexité de la
situation suggère des approches issues de l’interdépendance entre le
déficit probable de l’AVS, retraites flexibles ou pas, la politique
familiale encore fragmentaire et la pression migratoire désormais
permanente.   

md

Dossier de Swissinfo

Etude d’Avenir Suisse


DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9189
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9189 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.