Mode lecture icon print Imprimer

Un nouveau projet territorial pour la Suisse

icone auteur icone calendrier 9 décembre 2005 icone PDF DP 

Thématiques

La Suisse – Portrait urbain, réalisé par les étudiants du Studio de Bâle
de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich, avec leurs enseignants,
les architectes Roger Diener, Jacques Herzog, Pierre de Meuron, Marcel
Meili et le géographe Christian Schmid, n’est pas seulement une étude
territoriale de la Suisse comme on la présente communément. C’est plus
: un projet, ou plutôt un avant-projet, d’aménagement du territoire
helvétique qui rompt avec le continuel retour lénifiant et idéologique
à la «décentralisation concentrée» que nous sert périodiquement le
discours officiel.

Cet avant-projet recompose la Suisse en cinq parties très différentes
et inégales et, parallèlement, propose quelques orientations pour
l’aménagement du tout et des parties. Tout d’abord les trois métropoles
(Metropolitanregionen), Zurich, Bâle et Genève. En développement mais
vulnérables, elles sont importantes pour le pays car elles constituent
les principales ouvertures sur l’extérieur. Ensuite les six réseaux de
villes (Städtenetze) : Berne (ex-espace Mittelland), Lausanne/Valais,
Innerschweiz (Lucerne), Aarau/Olten, le Tessin et Ostschweiz
(Saint-Gall). Ils sont pour la plupart en difficulté. Il s’agit de
renforcer et de stabiliser ces villes ainsi que leurs liaisons, afin
que ces réseaux remplissent leur rôle d’armatures du territoire
national. Puis les trois zones calmes (Stille Zonen), situées sur le
plateau : le Gros-de-Vaud, la région du Napf (Emmental, Entlebuch,
etc.) et la Suisse orientale (Appenzell, Toggenburg, etc.), lentement
envahies par les résidences secondaires, voire principales, des
habitants des métropoles et des réseaux de villes. En marge de ces
trois zones, le Jura, ses crêtes et ses pentes, est présenté avec
ambiguïté comme une zone de même type; les Alpes urbaines (Alpine
Resorts), dont les centres sont pour la majorité des lieux touristiques
anciens, presque toujours haut de gamme. Dans ces lieux, la
superposition entre la culture montagnarde d’origine et la culture
urbaine a basculé définitivement : Davos est un morceau de Zurich,
Verbier de Genève ! Tous ces centres doivent faire face à la
concurrence touristique mondiale. Enfin les friches alpines (Alpine
Brachen), un territoire que l’on peut aussi nommer le «désert suisse»,
dans lequel va sans doute se retrouver, à plus ou moins long terme, une
partie des centres des Alpes urbaines. Mais les zones des friches
alpines en contact avec les métropoles et les réseaux de villes vont
subir dans un avenir proche un envahissement semblable à celui que
subissent les zones calmes.

Développer de manière soutenable les métropoles, renforcer et
stabiliser les réseaux de villes, stopper l’envahissement, le mitage
des zones calmes et de certaines friches alpines, conforter et
entretenir les infrastructures et les équipements des Alpes urbaines,
ne pas laisser se désertifier les friches alpines : ces premières
propositions du Studio de Bâle sont certes fragiles, mais elles ouvrent
des perspectives utiles pour l’amélioration des conditions de vie des
habitants du pays tout entier.       
           

L’étude est disponible aux éditions Birkhauser. Le supplément hebdomadaire Das Magazin (Tages-Anzeiger, Basler Zeitung, Berner Zeitung et Solothurner Zeitung), daté du 11 novembre 2005 (n° 44), présente le projet de manière très complète.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/8872
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/8872 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.