Mode lecture icon print Imprimer

Réflexions d’un médecin: en avant chers confrères

icone auteur icone calendrier 7 octobre 2005 icone PDF DP 

Thématiques

Le
29 avril 2003, après 27 ans au service de la santé des Vaudois, Jean
Martin quittait la fonction de médecin cantonal, qu’il avait incarnée
pendant 17 ans. L’occasion de livrer, pour une fois à haute voix et
sans limitation du nombre de signes, une méditation combinant ses
thèmes de réflexion préférés : l’éthique professionnelle et
quotidienne, la responsabilité personnelle et collective, la liberté
individuelle et la tolérance. L’occasion aussi de plonger dans ses
souvenirs de vie et d’écriture, d’en faire émerger les moments forts et
les textes qui tiennent, de mettre le tout en forme et en thèmes : les
années de coopération au Pérou, en Inde et en Afrique, et les voyages
dans les déserts de sable et de glace, les valeurs qui fondent la
personne et son engagement, les grands et petits phénomènes de société,
les continuels efforts pour une politique de proximité qui soit ouverte
et, bien sûr, les considérations sur la santé publique, la bioéthique
et la recherche scientifique d’ici et d’ailleurs.

Le tout forme un recueil d’une soixantaine de textes, parus pour la
plupart dans les douze dernières années ou écrits à la lumière
d’observations récentes, désormais publiés sous le titre-devise, Des
racines pour avancer (Editions de l’Aire, 2005). Sur la couverture
comme à presque toutes les pages du recueil, on trouve une citation, en
l’occurrence d’un auteur que Jean Martin avoue inconnu. Mais il en
connaît beaucoup d’autres : Blaise Pascal, Montesquieu, Winston
Churchill, Saint-Exupéry, Raymond Aron, Marguerite Yourcenar, Henri
Laborit, Hubert Reeves, Théodore Monod auquel il rend un bel hommage.
Cette omniprésence des citations interroge : le fait d’un «timide
surcompensé» qui n’en finit pas de se rassurer ? d’un protestant grand
teint tendant à l’oubli de soi ? d’un «notable de province» qui signale
ses références culturelles ? d’un radical vaudois de l’extrême centre
qui se justifie ?
De fait, la pensée de Jean Martin, nourrie par une belle expérience de
vie et d’innombrables lectures, exprimée par l’écriture qu’il n’a
jamais délaissée, est plus libre et riche qu’il semble le croire
lui-même. Ses convictions, ses racines et ses idées
d’«Européen-droits-de-l’hommiste» lui ont donné la force d’avancer,
guidé par une
action professionnelle et politique généreuse et juste, marquée par le
souci et la capacité de faire simple, efficace, amical, au constant
service d’autrui.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/8769
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/8769 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.