Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Un bleu à l’oeil?

L’arrivée
en fanfare du Matin Bleu agace : journal gratuit, donc médiocre !
Voire. L’exemple alémanique de 20 Minuten montre qu’un journal offert
dans les gares aux pendulaires informe mieux que la presse de
boulevard. La concurrence accrue forcera les autres quotidiens à
affirmer leur propre caractère.

Edipresse lancera donc en fin d’année un nouveau quotidien qui
concurrencera directement Le Matin, son titre au succès grandissant. La
direction du grand groupe de presse de Suisse romande n’était pas, a
priori, favorable au journal gratuit, une formule qui ne grandit pas le
prestige de la presse. Elle a fait le saut pour barrer la route à
l’alémanique 20 Minuten qui voulait tenter dans l’arc lémanique ce qui
lui a si bien réussi dans le triangle d’or zurichois. Difficile
d’ailleurs de faire autrement. Un journal gratuit vit de la publicité
qui n’est pas une manne extensible. Edipresse ne pouvait laisser filer
d’importantes ressources vers un groupe zurichois. L’opération est donc
le résultat d’un pur calcul économique. Le Matin Bleu devrait récupérer
ce que logiquement Le Matin orange perdra.
L’éditeur prend ses risques et fera ses comptes. C’est son travail. Les
lecteurs qui consommeront le journal gratuit peuvent s’interroger sur
la qualité du nouveau produit. La gratuité est d’emblée suspecte. On
achète un journal pour le lire, alors qu’une feuille gratuite peut
passer directement à la corbeille. Pour se faire acheter, un journal
doit soigner son contenu, répondre à la demande du lecteur. Mais la
feuille gratuite peut-elle se désintéresser de son contenu ?
Certainement pas. Les nouvelles techniques de sondage du marché
permettent de connaître le degré de lecture d’un journal. Si la feuille
gratuite est délaissée par les lecteurs, elle n’attirera plus les
annonceurs. L’exemple de 20 Minuten, qui a d’ailleurs copié un modèle
étranger, en apporte la preuve. Ce quotidien gratuit s’adresse aux
travailleurs pendulaires qui ont au moins 20 minutes de trajet en train
ou en bus, le temps pour eux de prendre connaissance de l’actualité ou
de l’offre des services régionaux. Il doit être facile à lire et
satisfaire un public très varié. Pas question donc de n’être qu’un
journal racoleur. 20 Minuten hiérarchise les informations et les
présente d’une manière très professionnelle. Ce travail répond aux
critères déontologiques des journalistes. On ne peut pas en dire autant
de la presse de boulevard, plus d’une fois épinglée par le Conseil
suisse de la presse.
La presse gratuite est suspecte d’une autre faiblesse. Payée par la
publicité, elle est dépendante du bon vouloir des annonceurs qui
pourraient ainsi dicter le contenu rédactionnel. Certes. Et les
journaux des associations de consommateurs, particulièrement
sourcilleux en la matière, s’interdisent toute publicité pour être
libres de critiquer le marché. Mais constatons que nos vénérables
quotidiens tirent de la publicité au moins deux tiers de leur revenu,
ce qui est une dépendance à peine moins forte qu’un 100%. 
Le Matin Bleu ne sera donc pas une bavure, un mouton noir de la presse
romande. Mais l’arrivée d’un nouveau concurrent va modifier le
comportement des titres existants. Le Temps n’a guère de soucis à se
faire. Avec des titres informatifs et des chapeaux résumant ses
articles, il peut informer en vingt minutes. Il conservera ses lecteurs
s’il continue d’offrir tous les approfondissements qui font sa raison
d’être. La Tribune de Genève et 24 heures ne risquent pas grand-chose.
Diffusés essentiellement par abonnement, ces deux quotidiens resteront
maîtres de leur région en renforçant encore leur information de
proximité. Pour Le Matin, c’est une autre affaire. La vente au numéro
est primordiale et il devra trouver un autre argument publicitaire que
son traditionnel «Vite lu», qui sera aussi la caractéristique de son
futur jumeau bleu et néanmoins concurrent. Pour résister, Le Matin
devra cultiver plus étroitement encore ce qui fait sa force : une
information sportive très détaillée et son caractère boulevardier. Nous
n’avons probablement pas encore tout vu. De belles affichettes
aguicheuses vont sans doute fleurir sur les caissettes. Mais personne,
bien sûr, n’est obligé de les lire.
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/8734
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/8734 - Merci

Thématiques

En relation

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne
Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP