Mode lecture icon print Imprimer

Santé des jeunes : CIAO pourrait dire adieu

icone auteur icone calendrier 14 mai 2004 icone PDF DP 

Thématiques

Il y a quelques mois, CIAO, plateforme électronique romande d’information et de prévention pour les adolescents, lançait un appel au secours. Ce site Internet pionnier, voué à la promotion de la santé et du bien-être des jeunes, est né en 1997. Il a connu depuis un succès fulgurant, témoin du besoin pressant pour ce type de démarche interactive. Le principe est simple. Le site recueille, sous couvert d’anonymat, les questions des adolescents dans les domaines les plus divers : sexualité, drogue, relations affectives, santé, problèmes de violence, difficultés pendant les études ou au travail, valeurs, etc. Ces questions sont transmises à un réseau de répondants professionnels issus d’institutions partenaires telles que la Fondation Profa, spécialiste des problèmes liés à la vie affective, à la sexualité et à la violence, ou l’Institut suisse de prévention de l’alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA). Les répondants s’engagent à fournir une réponse dans les trois jours. Celle-ci figure en accès libre sur le site, où les jeunes trouvent également des dossiers thématiques sur les sujets qui les préoccupent.
CIAO s’est développé avec très peu de moyens, autour d’une petite équipe motivée, sans aucune promotion directe. Les professionnels engagés ont fait passer le mot et le bouche à oreille entre jeunes a fait le reste. Aujourd’hui, CIAO répond à 12 000 questions d’adolescents par an. Chacune d’entre elles, avec sa réponse, est ensuite lue environ soixante fois sur le site. Le calcul est vite fait : chaque année, 700 000 pages sont consultées. CIAO offre ainsi une réponse rapide, anonyme et gratuite à des milliers de jeunes, au moment où ils en ont besoin. C’est un acte de prévention majeur extrêmement bon marché, puisque le budget annuel de l’association n’est que de 750 000 francs.
Or CIAO est dans de grandes difficultés et menace de mettre la clé sous le paillasson. En effet, son budget n’est pas assuré pour l’année en cours. Cette association, dont l’utilité publique est évidente, est soutenue pour moins d’un quart de son budget par les cantons romands. Pour le reste, elle dépend de diverses fondations dont la générosité est limitée, ainsi que des contributions de ses partenaires. Cet hiver, CIAO a tiré le signal d’alarme et envisagé de solliciter des sponsors afin de survivre. Malheureusement, la seule firme qui s’est manifestée à ce jour est un grand cigarettier, qui gère un fonds de prévention pour les jeunes. On peut penser qu’il s’agit là d’une opération d’image et de marketing, dans la mesure où cette entreprise dépend de l’émergence constante de nouveaux fumeurs pour générer des profits. CIAO, dont le but est la promotion de la santé de la jeunesse, ne peut accepter ce type d’offre. Son comité s’y est opposé, au risque de mettre en danger l’existence même de l’association. A l’heure où le canton prévoit de réaliser de nouvelles économies, y compris dans les domaines les plus vitaux, il y a de quoi être inquiet pour l’avenir de la prévention en faveur des jeunes Romands.

www.ciao.ch ou www.soutien.ciao.ch

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/8442
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/8442 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.