Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Migrants : Un syndicat exclusif

Dans l’Union européenne, la libre circulation des personnes et les nouvelles règles d’attribution des marchés publics ont bouleversé la politique syndicale dans de nombreux secteurs, dont celui du bâtiment. Autrefois, c’étaient des entreprises locales, employant des travailleurs indigènes, qui oeuvraient sur les chantiers. Aujourd’hui, il n’est pas rare de rencontrer des entreprises d’un autre pays, employant des ouvriers provenant d’autres Etats. Nombreux sont également les travailleurs qui ne sont plus attachés à une seule entreprise et qui suivent le travail d’un pays à l’autre, au gré des chantiers où les envoient leurs employeurs, souvent des sociétés de travail temporaire. En outre, une éventuelle nouvelle mouture de la directive «Bolkestein», où le secteur du bâtiment est considéré comme un service, risquerait d’aggraver ces phénomènes.

Un combat transnational
Les syndicats sont donc de plus en plus confrontés à des ouvriers qui ne connaissent ni le pays où ils travaillent, ni les règles en vigueur et dont ils ne parlent souvent que très mal la langue. De plus, ces travailleurs quittent le pays sitôt leur chantier terminé. Il n’est donc pas évident de leur expliquer leurs droits et de les défendre, mais surtout de les syndiquer. Les organisations de travailleurs tentent donc de s’adapter.
Le syndicat allemand du bâtiment (Industriegewerkschaft Bau Agrar Umwelt – IG BAU), confronté depuis l’élargissement de l’Union à un fort afflux de travailleurs polonais (les désormais fameux «plombiers polonais» profitent de la proximité géographique) et à une sous-enchère salariale en hausse, tente une approche nouvelle en créant un syndicat spécialement destiné aux travailleurs migrants. Cette organisation, créée à la mi-2004, ambitionne d’être présente dans de nombreux pays et d’accompagner ses membres quel que soit l’Etat où ils travaillent. Elle a notamment ouvert un secrétariat à Varsovie, engagé des permanents syndicaux et des conseillers juridiques polyglottes et publié ses tracts en plusieurs langues. Depuis une année, ce syndicat des travailleurs migrants a rassamblé plusieurs centaines de personnes, mais il n’a pas encore été reconnu comme partenaire conventionnel. Cette tentative, qui s’apparente à une exclusion des migrants des structures syndicales habituelles, est symptomatique du syndicalisme d’outre-Rhin, qui n’est que très peu organisé, souvent par chauvinisme. Cette nouvelle structure risque également d’accentuer le ressentiment de certains indigènes face aux travailleurs étrangers : contraints de se partager les chantiers, ils ne défendent pas leurs droits au sein de la même organisation.
Confrontée depuis des décennies à une forte immigration de main d’œuvre, la Suisse a développé avec succès d’autres méthodes. Les travailleurs migrants ont été d’emblée intégrés au sein des syndicats helvétiques, même si cela n’a pas toujours été sans heurts. L’une des organisations les plus actives fut le SIB, désormais intégré dans Unia (où près d’un membre sur deux n’a pas de passeport suisse), qui a toujours accordé une grande importance à l’intégration des étrangers. Ainsi, de nombreux permanents, principalement responsables des travailleurs migrants, ont été engagés et le SIB (puis Unia) a édité Horizonte, un magazine uniquement destiné aux membres étrangers, publié en italien, en espagnol, en portugais, en turc, en albanais et en serbo-croate. Les syndicalistes étrangers sont souvent les garants de la capacité d’action d’un syndicat : dans bien des régions, sans ses membres migrants, il n’existerait tout simplement pas. jcs

www.migrant-workers-union.org
(site en anglais, allemand et polonais)

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/8334
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/8334 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne
Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP