Mode lecture icon print Imprimer

Grève à Reconvilier : Une leçon de praxis

icone auteur icone calendrier 3 décembre 2004 icone PDF DP 

Thématiques

Cette grève fut unique. Par sa durée, neuf jours, par la détermination du personnel, cadres compris. Par sa médiatisation exceptionnelle, le président du conseil d’administration intervenant en direct, mais à distance, devant des ouvriers qui ne l’avaient jamais vu à l’usine. Par l’appui de toute une région et, au-delà, de l’opinion publique nationale. Mais surtout par sa revendication première: la démission de l’administrateur délégué, responsable de la gestion de l’usine, Martin Hellweg. Exigence extraordinaire, sortant de la pratique syndicale, formée à la négociation d’aménagements progressifs, matériels, concrets mais ne sachant pas contester le pouvoir, faire tomber des têtes ou fusiller des généraux. Reconvilier fut hors norme comme, au sens premier, un Soviet en Jura bernois (lire également l’édito en page 3).
Les métallurgistes, plus que des conditions de travail pourtant pénibles, se plaignaient de l’incompréhension du patron pour leurs organisations de mutualité, de solidarité, sous forme, par exemple, de centrale d’achat. Martin Hellweg, qui avait pris des engagements pour plusieurs dizaines de millions, promettant aux investisseurs de développer le site et la production, mettant en jeu sa réputation de manager, a balayé ces petites activités annexes: les ouvriers étaient payés pour produire des pièces, pas pour organiser l’achat de patates. Rien qui puisse distraire de la raison sociale! C’était méconnaître toute une tradition, une culture communautaire si profonde dans le Jura, et dont Swissmetal n’était qu’une des manifestations. La productivité abstraite se révélait inadaptée au pas jurassien, donc en fin de compte contre-productive. La médiation a dû en prendre acte. Martin Hellweg ne sera pas fusillé, mais il ne dictera plus personnellement le rythme.
Les circonstances particulières de la grève de Reconvilier ne permettent pas d’y voir un tournant, un signe de changement du climat social. Mais certains facteurs nouveaux sont à prendre en considération, notamment la formidable amplification médiatique. Redoutable en terme d’images, comme on dit. Par quoi il faut comprendre que la réalité est capable de bousculer les poses publicitaires convenues du marketing.
Et surtout Reconvilier ranime une critique du capitalisme qui doit être entretenue en permanence. Il n’est pas acceptable que les détenteurs de capitaux décident seuls du sort de l’entreprise et de ceux qui en vivent. Au-delà de Martin Hellweg qui était lui trop présent, il y a le conseil d’administration, présidé par un avocat d’affaires que les ouvriers n’ont jamais rencontré. La gestion à distance, anonyme, sans visage, n’est pas tolérable. Si l’entreprise est un risque, les capitaines doivent être à bord et les armateurs restés au port n’avoir que des droits limités. La révolte de Reconvilier nous fait un devoir de ne pas désamorcer la critique du système capitaliste et de son pouvoir aliénant. Sachant, comme l’écrivait Karl Marx dans les thèses sur Feuerbach, qu’il ne suffit pas de philosopher, c’est-à-dire d’interpréter le monde de diverses manières, mais qu’il importe plutôt par la praxis de le transformer.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/4684
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/4684 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.