Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Le chemin pavé d’obstacles du tournant énergétique

Après l’abandon du nucléaire, le consensus est plus difficile sur les modalités

Photo Philippe Germanier

La Suisse a réagi de manière inhabituellement rapide à la catastrophe de Fukushima. Après la décision de renoncer au nucléaire et l’élaboration d’une stratégie à l’horizon 2050 (DP 1986), c’est maintenant l’heure de la concrétisation. L’accord sur les principes fait place à des conflits d’intérêts bien substantiels.

Sur la faisabilité technique et économique de l’abandon du nucléaire, le consensus est large. Par exemple les analyses du professeur Gunziger, un spécialiste incontesté, montrent que la Suisse, grâce à ses barrages hydroélectriques – construits ou planifiés – dispose d’une capacité de stockage suffisante pour atteindre l’autarcie électrique, sans apport de l’énergie nucléaire ni de centrales à gaz. L’économiste saint-gallois Rolf Wüstenhagen arrive à la même conclusion.

C’est sur les modalités et les coûts de la transition que les avis divergent. Faut-il décentraliser la production en dispersant les installations photovoltaïques ou au contraire favoriser de grandes centrales? Promouvoir activement les énergies renouvelables ou miser sur une transition avec des centrales à gaz? L’effort doit-il porter en priorité sur les économies ou sur le développement des énergies renouvelables?

La réponse à ces questions peut bousculer fortement des intérêts en place. Les électriciens privilégient bien sûr les grandes centrales et le développement d’une production contrôlée par eux, avec l’appui d’Economiesuisse qui ne cache pas son opposition à la stratégie du Conseil fédéral; il s’agit pour eux de prolonger au maximum la durée de vie des centrales nucléaires, déjà largement amorties. Au contraire de l’Usam qui voit dans le tournant énergétique un marché colossal pour les PME: installations solaires individuelles, rénovation et isolation des bâtiments notamment.

Quant aux coûts de ce tournant, la bataille des chiffres fait rage. En 2011, le patron d’Alpiq, un groupe né de la fusion d’Atel et d’EOS exploitant les centrales de Gösgen et de Leibstadt, annonçait un quadruplement du prix de l’électricité (Le Temps, 28.03.2011). Par contre il ne pipait mot du coût que représenterait le renouvellement du parc nucléaire existant. Pour sa part, le Conseil fédéral estime à 5 centimes par kWh l’augmentation due à l’abandon du nucléaire. A noter qu’en valeur réelle le prix de l’électricité a baissé de 27% au cours des trente dernières années.

La stratégie énergétique 2050 sera confrontée à de nombreuses incertitudes. Du côté de la production, la géothermie n’a pas encore maîtrisé tous les obstacles techniques et l’acceptabilité des éoliennes n’est pas garantie. Mais c’est dans le domaine des économies que s’annoncent les principales difficultés. Comment modifier les comportements individuels et rendre économiquement attractifs le renouvellement des équipements et les rénovations?

En matière de prescriptions, les premières votations cantonales ne sont guère encourageantes (DP 1989). Les cantons, qui ne veulent rien lâcher de leurs compétences en matière de droit de la construction, élaborent un concordat pour régler de manière uniforme les prescriptions relatives aux nouveaux immeubles et aux rénovations. Alors que précisément l’uniformité devrait justifier une compétence fédérale!

Le premier paquet législatif concrétisant la stratégie à l’horizon 2035 – la loi sur l’énergie et neuf autres lois – passe maintenant au crible de l’examen parlementaire. La commission du Conseil national est entrée en matière. Mais une majorité veut déficeler le paquet de manière à atténuer le risque référendaire: d’un côté les mesures destinées à diminuer les émissions de CO2, de l’autre celles qui fixent le système d’incitation et les moyens en faveur des énergies renouvelables. Avec le risque de détruire la cohérence de la stratégie et de ne pas atteindre les objectifs de réduction, de la consommation d’énergie en général et d’électricité en particulier, visés par ce paquet.

Qu’importe: la commission a décidé de ne pas mentionner ces objectifs dans la loi, un premier pas qui ouvre la voie à un affaiblissement de la stratégie. Sans objectifs, plus de contrainte dans le choix de mesures efficaces.

Elle a également décidé de supprimer l’obligation faite aux cantons, avant d’autoriser la construction d’une centrale à gaz, d’examiner si cette production n’est pas possible à partir d’énergies renouvelables. Enfin l’UDC et le PLR ont tenté sans succès de renvoyer le projet au Conseil fédéral. Les seconds, adversaires des mesures prescriptives et des subventions, préféreraient passer tout de suite à la deuxième étape de la stratégie qui prévoit l’introduction de taxes d’incitation. Cet argument laisse pantois quand on sait que ces mêmes partis ont jusqu’à présent systématiquement rejeté de telles taxes.

Le large consensus exprimé en faveur de l’abandon du nucléaire commence donc à s’effilocher dès lors qu’il s’agit de préciser les contours de l’avenir énergétique du pays.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/25165
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/25165 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne
Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP