Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Un festival de musique qui contribue à l’identité d’une région

Rendez-vous en 2014 pour le prochain Automne musical d’Ollon

Photo Pierre Jeanneret
Photo Pierre Jeanneret

Dans un précédent numéro (DP 2004), nous félicitions Gryon, un village des Préalpes vaudoises, pour son engagement culturel, en particulier en faveur de la musique. On peut en faire de même pour la commune voisine. L’Automne musical d’Ollon (Amo) vient de s’achever.

Cette manifestation annuelle est née en 2009. Elle s’étend sur plusieurs week-ends aux mois d’octobre et novembre. Les concerts ont lieu dans le temple de la localité viticole, un édifice médiéval romano-gothique attesté depuis 1179. Sa nef aux lignes sobres et pures, avec ses voûtes élégantes, ses colonnes de pierre noire, ses peintures murales et ses vitraux lumineux, forme un ensemble harmonieux. Surtout, elle bénéficie d’une acoustique remarquable.

Les concerts sont en principe dévolus à la musique de chambre. L’Automne musical comporte cependant à chaque fois un programme «à part»: en 2013, le groupe Filidh Ruadh (en gaélique, le barde roux) a joué et chanté des ballades écossaises. Mais l’essentiel est consacré à la musique classique: Haydn, Beethoven, Schubert, etc. Sans doute pourrait-on souhaiter ici ou là un peu plus d’audace et une ouverture aux compositeurs modernes ou contemporains, ne serait-ce que pour initier le public à d’autres formes musicales. Une pièce de Chostakovitch exécutée en bis a d’ailleurs soulevé l’enthousiasme d’un public moins conservateur qu’on ne le croit!

Régulièrement, la commission artistique de l’Amo commande une œuvre à un compositeur suisse romand. Pour 2013, ce furent Cinq miniatures pour pianoforte exécutées par l’excellent pianiste Pierre Goy. La pièce est de Michel Hostettler, originaire d’Aigle et connu pour ses œuvres sacrées et profanes. Il fut aussi l’un des compositeurs de la Fête des vignerons 1999.

Une autre spécificité de ce petit festival est de s’ouvrir aux jeunes talents prometteurs, par exemple, aux étudiants de l’Académie internationale de musique Menuhin. Quatre d’entre eux ont interprété le beau Quatuor No 1 en sol mineur Op. 27 d’Edvard Grieg. Mais les musiciens confirmés, comme le Quatuor Sine Nomine, ont aussi leur place à Ollon. L’Automne musical s’est achevé en beauté, avec notamment une superbe interprétation du célèbre Trio pour piano, violon et violoncelle No 1 en si bémol majeur Op. 99 de Franz Schubert. Au violoncelle, il y avait Niall Brown, directeur artistique et âme de l’Amo. Rendez-vous est pris pour l’automne 2014!

L’organisation de l’Automne musical serait impossible sans l’appui de sponsors, celui de la commune d’Ollon et de la RSR: Espace 2 enregistre et diffuse deux concerts chaque saison. Soulignons encore que l’entrée au festival est libre, avec collecte à la sortie. Et que chaque soirée musicale est suivie d’une petite réception permettant au public de boire le «vin de l’amitié» et de tisser des liens sociaux.

L’Amo participe donc à l’animation musicale de la région Chablais-Riviera et contribue à lui donner une identité. C’est l’un des effets bénéfiques de la décentralisation administrative et culturelle en Suisse que de favoriser de telles entreprises régionales ou locales, irradiant notamment les parties périphériques du territoire.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/24828
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/24828 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Discussion

  • 1
    Irène Minder-Jeanneret

    Lisant le compte-rendu de Domaine public et voyant le programme de ce charmant petit festival, j’irais plus loin encore: ce n’est pas seulement le manque de compositeurs contemporains qui est à déplorer, mais aussi l’absence totale de compositrices. À l’écoute de leurs musiques, on n’entend pas que ce sont des femmes qui les ont composées, je vous l’assure! Alors courage, faites-nous entendre Louise Farrenc, Mel Bonis, Caroline Boissier-Butini, Isabelle de Charrière et toutes les autres! 

Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP