Mode lecture icon print Imprimer

Le Jura, Berne et l’unité confédérale

Après celui publié dans DP 2001, un nouveau point de vue sur le scrutin interjurassien du 24 novembre

Le 24 novembre, les Jurassiens du Nord et du Sud participeront à un vote nstitutionnel. Certes, la question posée n’est pas (encore) celle de l’acceptation ou non de l’unité jurassienne, mais elle est en filigrane. Tant les arguments des partisans que ceux des adversaires du «grand Jura» sont rationnellement pertinents et moralement honorables, exception faite d’une minorité d’activistes qui recourt à l’injure ou à la calomnie.

Sans doute peut-on comprendre que l’idée d’un Jura unifié soit plus exaltante que la perspective de rester une petite minorité francophone, même dotée de droits accrus, dans le canton de Berne! Mais je n’entrerai pas dans le fond du débat.

Au-delà des préoccupations des Jurassiens eux-mêmes, il me semble cependant que l’enjeu au niveau confédéral a été sous-estimé, voire occulté. C’est ce qui m’autorise, en tant que Neuchâtelois d’origine et Vaudois depuis trois générations, à prendre la plume, non bien sûr pour dicter aux intéressés ce qu’ils doivent faire, mais pour souligner cette dimension helvétique, et non seulement jurassienne, de la question.

Le canton de Berne, bilingue, représente actuellement un lien entre la Romandie et la Suisse alémanique. Fréquentant assidûment la Berne culturelle, je suis toujours agréablement impressionné par les commentaires en allemand et en français dans les musées et expositions. Ce n’est de loin pas toujours le cas à Zurich, où l’anglais supplante de plus en plus notre langue. Posant une question en allemand, ce qui est la moindre des politesses, dans un magasin ou dans la rue, j’entends fréquemment mon interlocuteur me répondre en français, ce qui à son tour témoigne d’ouverture d’esprit et de respect des minorités. Je pourrais multiplier les exemples de ce genre.

Particulièrement entre Vaud et Berne – deux grands cantons voisins, aux géographies comparables, restés fortement agricoles et aux chefs-lieux de dimensions similaires – se sont tissés de longue date des liens particuliers. Ceux-ci sont certes d’abord historiques: la tutelle bernoise sur le Pays de Vaud de 1536 à 1798. Ces rapports de sujétion se sont transformés en liens d’amitié. Il était de tradition, par exemple, que les jeunes agriculteurs vaudois passent une année de formation dans la campagne bernoise, et vice versa. Il en est résulté une compréhension profonde entre les uns et les autres.

Le canton de Berne bilingue a donc joué et continue de jouer – à l’instar de Fribourg il est vrai, et du Valais plus marginalement – un rôle utile d’«Etat-tampon», mais surtout de pont entre la Suisse romande et la Suisse alémanique. Je crains que la disparition de sa minorité francophone (à l’exception de celle de Bienne), qui serait englobée dans un «grand Jura», ne normalise le canton de Berne, ne le rejette dans un univers purement alémanique. Ce qui serait une perte tant pour les Bernois attachés à la mixité linguistique et culturelle que pour la Romandie en général, et finalement aussi pour les Jurassiens…
_____
Voir aussi l’article de Jean-Claude Crevoisier mis en ligne le 10 novembre.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/24648
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/24648 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Les commentaires sont fermés.