Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

«Domaine Public», la gauche et la science

L’avenir depuis 50 ans avec DP – IV. Recherche scientifique

Photo Edward Jensen
Photo Edward Jensen (licence CC)

Le premier numéro de Domaine Public consacrait déjà un titre à la «recherche scientifique» en pédagogie. Cinquante ans donc que DP porte un soutien critique à la science, source de possibles, capable de débloquer des débats politiques, mais aussi une critique de ses dérives et de sa contribution à la croissance à tout prix. Petit échantillon de prises de position de DP – les dix premières années, environ 200 numéros, en gros jusqu’à la crise pétrolière de 1972 – toujours pertinentes.

Pédagogie: bricolage ou recherche scientifique?, titre le n° 1 de DP. La recherche en pédagogie est une obsession des débuts. Dans le n° 18 (1964), Pour une pédagogie expérimentale avoue que c’est un «cheval de bataille» du périodique. Une enquête du n° 42 (1965) place les «investissements dans la recherche pédagogique» au cinquième rang des préoccupations des lecteurs de DP; à leur décharge, la fiscalité des holdings figure en première place. L’acharnement de DP, avec la création des hautes écoles pédagogiques, a sans doute été couronné de succès. La science permet de dégeler l’immobilité – ici de l’école –, c’est le premier axe de DP. 

A quoi sert la science?

La question apparaît au n° 50, dans l’article Décervelons les computers. Aucune projection ne permet de résoudre les problèmes de notre société, y dit-on, car il ne s’agit pas de prolonger le présent (comme le font les «computers»), mais de le transformer. Dans son dynamisme, le capitalisme met l’avenir à son service et instrumentalise la science. Affirmons donc la primauté des valeurs sur le rationnel – c’est le deuxième axe de DP.

Mais «l’invention technologique et scientifique est le fait révolutionnaire fondamental», affirme le n° 120 (1969). Elle change certes la vie, mais rend également possible une économie de la croissance continue. Se joue donc une partie serrée, dit DP. La liberté doit être gagnée contre l’organisation de la société industrielle, où priment croissance, technologie, profit; mais aussi, sur un autre front, contre le retour du magique et de la religiosité. Troisième axe: la science, alliée objective de la révolution quand elle fait reculer l’obscurantisme, mais alliée inconfortable quand elle cautionne profit et croissance.

A partir du moment où la science prend une place décisive dans la vie nationale, qui contrôle les savants? «La réponse ne se trouve pas sous les pas d’un cheval» est-il dit joliment dans le n° 91. L’Etat? Son rôle est d’imposer une limite aux exigences financières. Les savants eux-mêmes? En général, ils se ménagent réciproquement. Un vaste conseil représentatif de tous les milieux? C’est un faux parlement. Et l’édito du n° 190 d’ajouter: l’industrie? «Si l’industrie est partie (très prenante) de la politique de recherche et développement, elle ne saurait en décider seule les finalités». Alors? «On peut imaginer des confrontations restreintes et pas nécessairement bruyantes, entre chercheurs et patrons, industriels, politiciens, travailleurs et enseignants, non pour contrôler le travail fait, mais pour le questionner» (n° 91). Quatrième axe: affirmer la primauté du politique sur la technocratie, mais laisser travailler les chercheurs dans la quiétude.

Réconcilier science et société

Deux articles intitulés Haro sur la recherche fondamentale dans les nos  207 et 208 (décembre 1972) reflètent un tournant, l’abandon des heureuses années 60. Ce sont les premières coupures de budget en ces années de grande inflation, où l’on cherche à supprimer tout investissement non directement productif; c’est la science critiquée par la génération Vietnam, consciente des applications militaires; c’est la critique radicale – par la gauche militante – d’une science responsable des malheurs de la civilisation industrielle: croissance démesurée et destruction de l’environnement.

Mais DP ne prend pas ce chemin et propose dans le même numéro la volonté plus pratique «d’une réconciliation avec la société et ses besoins». Il s’agit de développer une «véritable science qui nous permettrait de gérer des systèmes complexes interdépendants». Orienter la science vers la recherche d’instruments conceptuels dont nous aurons besoin pour nous situer et agir demain; insérer par tous les moyens les scientifiques dans la société – pour mieux comprendre ces besoins –, tels paraissent à DP les deux objectifs complémentaires d’une politique scientifique.

Quarante ans plus tard, voilà un programme qui reste d’actualité.
_____
Cet article s’inscrit dans une série qui revient sur les évolutions et les enjeux pour l’avenir des grands dossiers de la Suisse depuis la création de DP en octobre 1963. Ils seront rassemblés dans un numéro spécial.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/24619
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/24619 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne
Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP