Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

2000e numéro pour quoi faire?

DP a cinquante ans et toutes ses dents

Photo DP
Photo DP

Dans son premier numéro, daté du 31 octobre 1963, Domaine Public constatait à quel point l’exercice de la pensée politique s’avérait difficile. «Le détournement des richesses collectives est devenu moins apparent», notions-nous, et «l’on ne monte pas sur les barricades réclamer un frigo pour tous!»

Comment agir, avec quel levier et pour vouloir quoi? nous interrogions-nous. Et de proposer les trois piliers d’une méthode de défrichement: imagination, description et extrémisme.

Imagination. Le fonctionnement de la société moderne ne relève pas d’une explication simple. Il ne se réduit pas à un concept passe-partout tel que le néo-capitalisme. Les ressources des sciences humaines ne sont pas de trop pour tenter de comprendre un tant soit peu cette complexité.

Description. Les mécanismes du pouvoir échappent à la plupart de nos concitoyens, ce qui induit une certaine inefficacité politique. DP déclarait la guerre au confidentialisme: «toute description dans ce pays a une valeur critique», écrivions-nous.

Extrémisme. Non qu’il s’agisse d’en rajouter dans la radicalité des propositions. Notre extrémisme, plus modestement, consistait à rappeler de manière incessante la nécessaire réalisation des projets rabâchés, mais jamais réalisés. DP se donnait pour tâche de taper sans relâche sur le clou – aménagement du territoire, politique du logement, éducation permanente, planification notamment.

Deux mille numéros plus tard, la méthode est-elle toujours pertinente?

En un demi-siècle, le monde a changé. Les paramètres des Trente Glorieuses n’ont plus cours: croissance économique continue et soutenue, énergie abondante et bon marché, mobilité sociale en particulier. La conscience des interdépendances – celle de l’homme et de son environnement naturel, celle générée par la mondialisation, celle qui lie la Suisse à l’Europe – s’est développée.

Pourtant la méthode reste valable.

La fin du monde bipolaire et la domination du modèle démocratique libéral ont plutôt obscurci qu’elles n’ont éclairé notre compréhension de la société. Les étiquettes idéologiques et les raccourcis terminologiques sont moins aptes que jamais à nous servir de boussole.

Il y a cinquante ans, un Jean Meynaud faisait figure de pionnier – et de dangereux agitateur! – en analysant les groupes de pression. Et DP innovait en publiant ses cahiers spéciaux sur le capitalisme helvétique (DP 125-127 et 137-139). Or, en quelques décennies, sociologie et science politique ont considérablement débroussaillé le champ du pouvoir. Et nombre d’organisations dites non gouvernementales scrutent d’un œil attentif les arcanes des institutions publiques comme privées. DP s’applique à relayer ces informations.

On connaît la force d’inertie du système politique helvétique. Les dossiers de l’AVS et de l’assurance maladie en sont actuellement les victimes. La réforme des institutions patine depuis des décennies. Et le silence sur le dossier européen n’est rompu qu’en cas d’extrême nécessité, lorsqu’il faut bien répondre aux sollicitations de Bruxelles. D’où, à notre modeste échelle, la nécessité de cet extrémisme d’insistance, de rappel.

La continuité de la réflexion et la mise en contexte des dossiers s’imposent comme une tâche civique, comme une exigence démocratique face au zapping médiatique et à la priorité donnée à l’événementiel.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/23800
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/23800 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Discussion

  • A la veille de rendre mon pin’s de président du Grand Conseil et d’achever mon parcours politique, je voulais juste dire que si mon parrain ne m’avait pas abonné à DP il y a plus de 30 ans, je n’aurais pas attrapé ce virus de la politique et de l’engagement citoyen qui m’a fait vivre une si belle histoire d’amour avec mon coin de pays. Merci à Yvette et à tous les autres et n’ayez aucun doute sur l’apport essentiel de DP pour de nombreux passionnés comme moi.

  • Bravo pour ces 2000 numéros.
    Continuez, mais en cessant d’entretenir l’illusion que l’Etat fonctionne pour être au service des citoyens ou des habitants d’un pays. Ayant suivi la pente « naturelle » (?) décrite par Michels dans « Les partis politiques », ledit Etat est devenu une oligarchie incontrôlée ne vivant pratiquement que pour sa propre conservation, de par la production pléthorique, voire pathologique, de lois inappliquées (ce qui est d’ailleurs heureux dans certains cas), ainsi que par la prise de pouvoir de la bureaucratie. Et « la gauche » ayant les mêmes comportements que « la droite » en arrivant au pouvoir, cette évolution pourrait davantage faire l’objet de votre attention.
    En tout cas merci pour votre apport à la diversité de la « presse » …

Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP