Mode lecture icon print Imprimer

Scénario: La fin programmée de l’UDC

icone auteur icone calendrier 20 octobre 2000 icone PDF DP 

Thématiques

L’Union démocratique du centre, en tant que force politique marquante, ne fut qu’un épisode dans l’histoire contemporaine du pays. C’est la thèse défendue par Roger Köppel dans le dernier numéro de l’hebdomadaire Das Magazin (14 octobre 2000). A l’appui de sa prévision, l’auteur mentionne quatre indices.
En appuyant l’initiative des 18 %, l’UDC s’est marginalisée. Par ailleurs, le retrait progressif de l’avant-scène de Christoph Blocher, sa figure de proue, permet l’émergence de leaders tel que le Zurichois Ulrich Schlüer, un réactionnaire qui ne rêve que de restaurer la Suisse des années cinquante, un projet qui n’intéresse plus personne. Les gains de l’UDC, notamment lors des dernières élections fédérales, sont à mettre au compte de l’attraction d’éléments conservateurs et xénophobes, un handicap insurmontable pour un parti qui ambitionne de prendre la place des radicaux dans la défense des milieux économiques. Enfin, le climat politique et économique est en passe de changer, au détriment de l’UDC.
Pour l’auteur, le succès de l’UDC au cours de la dernière décennie ne relève pas d’un accident de parcours. Bien au contraire, ce parti, mieux qu’aucun autre, a su prendre la température du malaise helvétique.
Rappel. Dans les années quatre-vingt, les radicaux sont déstabilisés par l’affaire Kopp. La fin de la guerre froide inquiète plus qu’elle ne soulage et la récession économique ébranle la confiance des Suisses en eux-mêmes.
Cette conjoncture, l’UDC de Blocher sait en tirer profit en jouant habilement des deux ressorts basiques du sens commun bourgeois : les vertus patriotiques et les exigences du libéralisme économique. L’exploit est d’autant plus remarquable que l’UDC rassemble les protectionnistes, les bénéficiaires de subventions de toutes sortes et les perdants de la modernisation.
Or la conjoncture a changé. La reprise économique, la normalisation de nos relations avec l’Union européenne grâce aux accords bilatéraux ont ramené le calme dans le pays. Si les partis bourgeois savent occuper le terrain, l’UDC retournera à sa place, un parti de défense des intérêts de la petite bourgeoisie. jd

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/2324
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/2324 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.