Mode lecture icon print Imprimer

Too big to fail : où en sommes-nous ?

Avant la crise, les vingt-neuf principales banques mondiales avaient vu leurs notes relevées d’à peine plus d’un cran par les agences de notation, car on tablait sur un soutien de l’État. Or, ces mêmes Léviathans planétaires bénéficient aujourd’hui d’un soutien implicite de près de trois crans. Quant aux attentes concernant le montant du soutien public, elles ont triplé depuis le début de la crise (Telos)

31 janvier 2013
  • icone twitter
  • icone facebook
  • icone wikio
  • icone netvibes