Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Une Compagnie singulière

«M. Karl & Cie» de Jean-Bernard Vuillème (Editions Zoé, Genève, 2011)

Parce qu’il n’a pas osé montrer sa guigui à la grande Krie après l’école, Georges Rognon va passer toute son existence de perdant à confondre vie privée et vie publique, réussite sociale et performances sexuelles. Comme il n’est doué ni pour l’une, ni pour les autres, il s’est résigné à rester en marge d’une société où il n’a jamais trouvé sa place. C’est pourquoi il ne se sent plus de joie et de surprise quand, à un ultime entretien d’embauche, il est engagé instantanément par la directrice des ressources humaines d’une grande compagnie d’assurances, en qualité de médiateur.

Joie, surprise, mais aussi inquiétude, car Georges, rebaptisé M. Karl, s’aperçoit bientôt que cette place, si convoitée, ne sera pas facile à occuper. Sans cahier des charges, abandonné à lui-même au milieu de collègues plongés dans leurs occupations, il en est réduit à s’inventer des tâches, assis derrière un magnifique bureau avec vue sur les jambes nues de la pulpeuse Olga Grethel et le profil ingrat de Gertrude Hansel. (Le narrateur montre ici le bout de son nez! Hansel et Gretel, ça ne vous rappelle rien?). Fidèle à sa ligne de vie, il va trouver momentanément refuge dans les bras d’Olga, et croira y avoir déniché la raison de sa présence au sein de cette étrange compagnie.

Peu à peu cependant le fonctionnement de l’institution se détraque, le conflit entre la jolie secrétaire et le laideron s’envenime à tel point que M. Karl, pour ne pas déplaire à l’un de ses collègues, prête la main à un homicide, faisant disparaître la vilaine secrétaire dans un précipice. Malgré tous ces efforts d’intégration, le malheureux médiateur ne parvient pas à trouver sa place, et se voit bientôt lui-même menacé d’être jeté dans le grand trou plein de brume où a déjà disparu la secrétaire. Dans un suprême sursaut, il échappe à ses convoyeurs… et la fin de l’aventure surprendra plus d’un lecteur!

Par le biais d’un récit qui, de vraisemblable au départ, se met peu à peu à accumuler les incohérences, accompagnées de magnifiques morceaux de bravoure (je vous recommande la scène de l’urinoir), Jean-Bernard Vuillème nous conte une fable des temps modernes. Son héros, faible et pusillanime, est prêt à toutes les bassesses pour ne plus se trouver isolé dans un monde qui lui reste incompréhensible et étranger. La compagnie qui l’embauche présente toutes les caractéristiques d’une entreprise moderne et très compartimentée, où l’individu doit se couler dans un moule, faute de quoi il risque de, littéralement, «perdre sa place». Mais le dénouement, que je ne vous dévoilerai pas, dynamite ce décor et fait voler en éclats toutes les tentatives du héros d’adhérer enfin à la vie réelle.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/18075
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/18075 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Discussion

  • 1
    Jean-Paul Borel

    Le résumé du livre ne me donne aucune envie de le lire…

  • Il me semble que le livre pourrait être intéressant, mais le compte-rendu dévoile beaucoup presque toutes les ficelles de l’intrigue, on a l’impression que cela va gâcher le plaisir de la lecture.. À quoi bon le lire si on sait déjà tout sauf l’ultime dénouement ?

    Dommage !

    • 2.1
      Catherine Dubuis

      Désolée pour l’auteur, que je croyais servir! Il est vrai qu’à mes yeux, l’intrigue comptait moins que la manière de raconter.

Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP