Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Le destin ordinaire de l’école

Sur les rives du lac Léman, l’école vit un psychodrame infini. Son rôle, sa fonction, son sens tourmentent les esprits, nourrissent les opportunismes politiques, arment les groupes de pression. Les élections cantonales sont proches et tout est bon pour déstabiliser les conseillers d’Etat en place. C’est tout ou rien à la barbe de l’art consommé du compromis helvétique. Au risque de la caricature et de la guerre de religion.
Les réformes entreprises sont réduites à quelques slogans. Le socio-constructivisme devient un gros mot. La pédagogie de la découverte, une escroquerie. Sans parler «des terroristes» de l’apprentissage centré sur l’élève. De l’autre côté, les opposants se résument volontiers à l’envie d’autorité, de savoirs bien faits, dans une nostalgie surannée d’ordre et discipline, en uniforme bleu foncé, culotte pour les garçons et jupe pour les filles. Et quand les raccourcis s’épuisent, on invoque la science. Il y a toujours un professeur québécois pour découvrir le bonheur de l’école efficace. La banalité du propos – rapidement adopté, simplifié et célébré à droite, à gauche, au centre – trahit un désir d’évidence Ð avoir enfin raison – alors que l’approximation et la partialité guettent toujours.
Les pédagogies montrées du doigt, qu’on dit nouvelles, alors qu’elles existent pour une bonne part depuis des décennies, encouragent l’activité de l’enfant sans désavouer l’enseignant. Elles renouvellent leur relation. Bien sûr, elles peuvent désarçonner, mais à trop se braquer sur les notes ou sur les défaillances, réelles ou imaginaires, de l’autorité on perd la richesse des approches et des expériences. Les pratiques concrètes dans les classes balayent les combats d’arrière-garde, les déclarations assassines. Elles répondent aux craintes alimentées par les enquêtes (PISA) et les statistiques (le chômage des jeunes), au mythe des générations sacrifiées, à la fable d’un âge d’or de l’orthographe.
La réalité de tous les jours montre des enseignants plutôt pragmatiques, conscients des visées des réformes mais surtout des objectifs de l’enseignement, des nouvelles pistes empruntées, des difficultés à surmonter. Malgré le désarroi de certains, la majorité n’a pas égaré l’indépendance nécessaire, la lucidité de jugement, la capacité de se faire valoir. Maîtresses et maîtres ne sont pas à la solde des pédagogues dogmatiques, tyranniques, enfermés dans leur tour d’ivoire.
Comment croire que le soi-disant socio-constructivisme noyaute l’école, vaudoise tout au moins ? D’ailleurs le constructivisme n’est pas une pédagogie, mais une façon de décrire les processus qui aboutissent à la connaissance.
Face aux élèves et avec eux, l’instituteur et le professeur «bricolent» inlassablement leur chemin, adaptant leurs méthodes aux savoirs à enseigner, à l’âge et au développement de leurs élèves, mais toujours soucieux de rigueur, quelles que soient les approches pédagogiques qu’ils choisissent. Le travail en classe bouillonne d’essais et d’erreurs. La connaissance jaillit par bribes, puis s’organise sous la direction des enseignants. EVM, Ecole vaudoise en mutation, n’a pas fait tabula rasa du passé. Bien au contraire, elle a voulu lui rendre un sens, à la lumière de besoins nouveaux, de comportements inédits, de sciences bouleversées et recomposées. Elle a projeté un univers d’individus en quête de savoirs susceptibles de collaborer, chacun à son niveau – d’un côté un guide et de l’autre un randonneur curieux. Mais à l’intérieur de ce cadre, les enseignants construisent, cette fois à la lettre, les instruments de leur métier. Et les enfants, loin de l’accumulation silencieuse des règles et des exceptions, leur répondent, leur résistent s’il le faut, contribuant au choix et au rodage des outils engagés. En ce sens, une pédagogie n’est jamais univoque, elle est expérimentale et débouche sur des solutions multiples, à prendre ou à laisser, selon les situations. Elle relève de l’examen et de la recherche, soumise à des vérifications et à des révisions permanentes.
Quant aux parents, notamment la frange très active contre les réformes (ASPICS et AVEC dans le canton de Vaud ou ARLE à Genève), ils auraient tort de rejeter en bloc une école qui assouplit les transitions d’un degré à l’autre. Qui relève le défi d’un accompagnement personnalisé soucieux de l’égalité de chances. Qui modère l’impact des notes, source d’une compétition arithmétique, au profit d’une évaluation, peut-être plus complexe et plus lourde pour les enseignants, mais préoccupée de l’évolution de l’élève intégré à une classe. Les réformes n’ont pas bradé l’avenir de leurs rejetons. Elles tentent, bien au contraire, de questionner le monde d’aujourd’hui et de le rendre compréhensible, ni plus ni moins que les pédagogies d’autrefois, proches de leur temps désormais révolu. md

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/1216
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/1216 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne
Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP