Mode lecture icon print Imprimer

Etre esclave à Cuarny (VD)

Balade archéologique en terre vaudoise

L’espace qui correspond aux limites géographiques du Canton de Vaud s’est significativement enrichi, durant ces trente dernières années. L’archéologie y a été stimulée par les chantiers ouverts pour répondre à l’expansion économique, notamment par ceux des tracés autoroutiers. L’archéologie a connu, elle aussi, ses Trente Glorieuses! Elles ont correspondu à l’activité de l’archéologue cantonal Denis Weidmann. Son départ à la retraite a été l’occasion, lui rendant hommage, de la publication d’un in folio (Archéologie en terre vaudoise, Infolio éditions, Gollion, 2009), qui présente les découvertes faites, allant de la période paléolithique au Haut Moyen Age. Quelques-unes sont de portée nationale, l’amphithéâtre de Nyon, les deux grands mausolées d’Avenches, au lieu-dit En Chaplix.

Le réseau des sites vaudois est dense, donnant à la promenade comme une profondeur de champ. Ainsi, dans les hauts d’Yverdon, l’église d’Ursins et ses soubassements romains, où fut trouvée une remarquable tête de Bacchus (ou de Priape ?) à la moustache artistement soignée comme sa barbe tressée en six mèches bouclées.

A proximité encore, aux environs de Pomy, a été découverte une canalisation d’eau, faite de fûts de sapin blanc percés. Encore un signe qui nous rend familier un quotidien d’il y a deux mille ans.

Mais tout aussi proches, à quelques pas, près de Cuarny, ont été trouvés des outils agricoles, fourches, tarière, grille de cuisson, et des entraves. Le commentaire de cette découverte est sobre : “A vocation essentiellement agricole, les outils appartiennent à l’équipement habituel d’une ferme”. Les esclaves, on le sait, faisaient partie de l’exploitation d’une ferme, d’une villa. Mais les entraves n’étaient pas des outils: elles privaient celui à qui elles étaient appliquées de toute possibilité de fuite. Précaution ou punition. Car les entraves de Cuarny sont étroites, au point qu’elles ne laissent à celui à qui elles sont imposées aucune possibilité de se déplacer et de travailler, si ce n’est debout.

Les courbes de ce paysage d’approche du lac de Neuchâtel sont toujours les mêmes, si belles. Mais leur enrichissement historique change leur douceur d’aquarelle. Ces entraves, outils agricoles.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/10342
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/10342 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.